La ville défaite : les représentations sociales de la dévalorisation urbaine

par Paulette Duarte

Thèse de doctorat en Urbanisme

Sous la direction de Gilles Novarina.

Soutenue en 1997

à Grenoble 2 .


  • Résumé

    "La ville défaite" étudie les représentations sociales-types à l'œuvre dans la dévalorisation urbaine actuelle. Cette thèse postule que les représentations sociales participent à la construction sociale de la réalité et que celles attachées à l'espace urbain sous-tendent les actions urbaines et urbanistiques. Par représentations sociales, il est question d'idées, de schémas explicatifs, d'imaginaires. Les représentations sociales se définissent ainsi : elles sont indissociables des pratiques sociales. Elles sont notre rapport au monde. Elles sont la réalité. Et elles sont limitées en nombre, contradictoires, changeantes en partie, et se superposent, non totalement, aux situations sociales. Et par dévalorisation urbaine, il s'agit de processus de stigmatisation en ville, de caractéristiques liées aux espaces urbains dépourvus de qualité. Cette recherche s'appuie sur un champ théorique des sciences humaines : la sociologie des représentations sociales. Elle a pour terrain principal d'observation deux quartiers d'habitat social de la région Rhône-Alpes, la Villeneuve d’Echirolles et Valence-le-Haut, et, pour terrain secondaire, les rapports officiels de la politique de la ville et la presse écrite nationale traitant des banlieues. La méthodologie utilisée est qualitative et compréhensive : recueil de discours oraux par le biais d'entretiens non-directifs effectues auprès d'habitants et de professionnels de la ville et de discours écrits, et analyse de contenu de ces discours. Concernant les résultats, cette thèse révèle dans un premier temps, une myriade de représentations sociales contradictoires et complémentaires, puis, dans un deuxième temps, une douzaine de représentations-types telles que le "destroy", le quartier en déclin, "l'hyper ghetto".

  • Titre traduit

    The breakdown of the town : the social representations of the urban decay


  • Résumé

    "The breakdown of the town" studies social representation-types with regard to the current process of urban decay. This thesis postulates that "social representations" contribute to the construction of social realities, in particular that those concerning urbanism underpin urban planning and policy. By "social representations", we mean : widely-held ideas, explanatory schemas and general preconceptions. As such, they are indissiociable from social practices: they define our relation with the world, they constitute our reality. They are limited in number, often contradictory, sometimes evolving, and, in part at least, superpose themselves on existing social situations. The phrase "urban decay" refers to the processes of stigmatisation evident in town environments, to the results of the lack of quality of life in urban areas. This research document is a human-science and theoretically based: it explores the sociology of "social representations". Above all to, it studies two housing estate areas in the Rhône-Alpes region - Villeneuve d'Echirolles and Valence-le-Haut; it also draws on official publications, and on national press coverage of suburban issues. The methodology used is qualitative and comprehensive: the thesis draws on oral "non-directive interviews", as well as written, testimonies from local inhabitants and local official/planners/social workers and of course analyse its content. In terms of conclusions, this document reveals, firstly, a myriad of contradictory and complementary "social representations", secondly, it defines a dozen "social representations" types eg : "the destroy" type, "the condemned neighbourhood", "the hyper-ghetto".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (347 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 321-345

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 205141/1997/3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2104
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.