Etude des marqueurs discursifs dans le dialogue finalisé

par Nathalie Colineau

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jean Caelen.

Soutenue en 1997

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail se place dans le cadre des analyses de discours. Son objectif est de proposer une méthode d'analyse pour reconnaître les actes de dialogue accomplis. Pour cela un corpus d'une quinzaine de dialogues oraux authentiques a été analysé ; ces dialogues mettent en scène deux locuteurs dans une tâche de conception de dessin. Cette étude consiste à déterminer un certain nombre de marques linguistiques et contextuelles rendant compte des actes de dialogue produits par les locuteurs. L'idée sur laquelle repose l'étude de ces marques est qu'un locuteur donne dans son énonciation suffisamment d'" indices " pour être compris, indices qui permettront à l'interlocuteur d'interpréter ce que le locuteur a voulu dire. Trois types d'indices linguistiques ont été retenus : les indices intervenant dans la détermination des actes de dialogue, les indices de connexion dont le rôle est de marquer la structure du discours et les indices de cohésion rendant compte des chaînes thématiques. Ces indices peuvent être des items ou des expressions lexicales, de nature morphologique ou syntaxique. Les informations contextuelles prises en compte dans l'analyse sont la situation d'énonciation, les enchaînements d'énoncés, les rôles occupés par les locuteurs dans leur tâche, auxquelles on ajoute des informations prosodiques et gestuelles. Un prototype a été élaboré ; il identifie à partir des informations linguistiques et contextuelles étudiées, les actes de dialogue correspondant aux énoncés. Ce système dispose d'un modèle des enchaînements d'actes de dialogue les plus fréquents, ainsi que d'un modèle de gestion des rôles occupés par les locuteurs. En effet, selon le rôle occupé, les locuteurs n'effectuent pas les mêmes interactions dans le même contexte. Enfin, on a donné au système un ensemble de connaissances sur les marques linguistiques nécessaires à l'identification des actes effectués. La tâche du système consiste ainsi à reconnaître que "tu peux déplacer le triangle à droite" est bien une requête ou que "je prends ce rond là ?" est bien une question. Le problème revient à déterminer les marques linguistiques et/ou contextuelles pertinentes, qui permettent de reconnaître ce qui est énoncé en terme d'actions de communication


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (283 p.)
  • Annexes : 112 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Moyens Informatiques et Multimédia. Information.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : IMAG-1997-COL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.