Validation d'un code de calcul par elements finis et conception de ses progiciels d'accompagnement

par TOUFIK CHEMAA

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jacques Monnet.

Soutenue en 1997

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le principal probleme au niveau de la construction des ouvrages en site urbain est lie au manque de terrains disponibles, a la surface reduite des terrains, a leur cout eleve, et a la proximite d'ouvrages plus anciens a preserver. Le tassement des fondations, ou le deplacement des ouvrages de soutenement revet alors une grande importance, et peut conduire eventuellement a des tassements differentiels nefastes dans les batiments riverains. La mecanique des sols classique donne avec une bonne precision la charge limite des fondations, mais manque de precision pour determiner la deformation du sol depuis le debut de la phase constructive, jusqu'a la fin des travaux. Pour ameliorer notre connaissance des deplacements, nous sommes donc amenes a realiser des calculs numeriques, et plus particulierement a utiliser la methode des elements finis. Le concept e. S. I. (environnement de simulation intelligent) est venu repondre aux exigences de ces methodes de calcul. En effet, il englobe les phases de pre-traitement, calcul, et post-traitement. A chacune de ces phases correspond un outil moteur (progiciel). Ainsi notre etude a essaye de s'aligner sur ce concept et est traduite par la validation et la conception de gaiaef et de ses progiciels d'accompagnement mailcad et graphcad.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 291 P.
  • Annexes : 124 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.