Polymorphisme des sequences d'adn mitochondrial dans le genre capra. Application a la conservation du bouquetin des pyrenees (c. Pyrenaica)

par VALERIE MANCEAU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean Bouvet.

Soutenue en 1997

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le projet de reintroduction du bouquetin iberique (capra pyrenaica) sur le versant francais des pyrenees pose des questions de systematique. La systematique de l'espece capra pyrenaica et celle de l'ensemble du genre capra sont actuellement basees sur l'analyse des caracteres morphologiques. Au sein de l'espece iberique, quatre sous-especes dont une, c. P. Pyrenaica, typique des pyrenees sont definies. Ces systematiques sont cependant remises en question du fait de la plasticite des criteres morphologiques pris en compte. Afin de tester la position taxonomique du bouquetin iberique au sein du genre capra et celle de la sous-espece pyreneenne dans l'espece iberique, nous avons effectue une analyse phylogenetique de sequences partielles de l'adn mitochondrial (adnmt). Des portions de la region codant pour le cytochrome b et de la region de controle de l'adnmt ont ete etudiees. Les especes du genre ont ete echantillonnees majoritairement sous forme d'os preleves sur le terrain ou dans des musees. Les resultats de l'analyse phylogenetique confirment l'hypothese d'une domestication de la chevre a partir de populations d'aegagres d'iran et l'existence de deux formes bien differenciees de bouquetin a l'est et a l'ouest du caucase. En revanche, la monophylie du groupe des ibex (bouquetin des alpes, de siberie, de nubie ou d'abyssinie) est remise en question et donc la pertinence, dans ce cas, des criteres morphologiques pour etablir une phylogenie. Les haplotypes des bouquetins iberiques et des bouquetins alpins forment un clade monophyletique. De plus, la divergence nucleotidique moyenne entre les haplotypes pyreneens et les autres haplotypes iberiques est equivalente a la divergence moyenne entre les haplotypes iberiques et les haplotypes alpins. Ceci confirme l'existence d'une unite de conservation typique des pyrenees. Du fait de la presence de tres peu d'individus dans les pyrenees, nous suggerons cependant de renforcer cette population ou/et de reintroduire dans les pyrenees des individus provenant de la population la plus polymorphe ou de plusieurs populations iberiques.

  • Titre traduit

    Mitochondrial dna sequens polymorphism in the genus capra application for the conservation of the pyrenean wild goat (c. Pyrenaica)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 97 P.
  • Annexes : 145 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.