Etude in situ de l'organisation de la transcription des genes de choc thermique dans le noyau cellulaire

par Caroline Jolly

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de MICHEL ROBERT NICOUD.

Soutenue en 1997

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le noyau cellulaire est une structure hautement organisee au sein de laquelle les differentes fonctions semblent etre bien compartimentees. Nous nous sommes interesses a l'etude de l'organisation de la transcription dans le noyau interphasique en relation avec les facteurs de transcription et de maturation des arns. Pour cette etude, nous avons choisi le modele des genes codant pour les proteines de choc thermique ou hsps (heat shock proteins). Ce modele presentait plusieurs avantages dans le cadre de notre etude : (i) l'expression des genes hsp est elevee, en particulier lorsque les cellules sont soumises a un choc thermique ; (ii) leur taux d'expression est facilement modulable ; (iii) certains genes hsp contiennent des introns alors que d'autres en sont depourvus ; et (iv) l'expression thermo-induite des genes hsp est sous le controle d'un facteur de transcription specifique, le facteur hsf1 (heat shock factor 1), qui s'accumule dans le noyau de cellules stressees sous la forme de foyers dont le role est inconnu. Cette etude a ete realisee a l'aide de techniques in situ qui permettent de visualiser simultanement plusieurs constituants nucleaires avec une resolution elevee. Les sites de transcription des genes hsp ont ete localises dans les noyaux de cellules humaines par hybridation in situ fluorescente (fish). Nous avons montre que les transcrits hsp nucleaires apparaissent sous la forme de foyers qui representent des accumulations de transcrits complets au niveau des sites de transcription. Ces resultats suggerent l'existence d'une etape limitante dans la liberation des transcrits neosynthetises de leur site de transcription. En outre, nous avons montre que cette etape limitante n'est pas liee directement a l'etape d'excision des introns, puisque des transcrits hsp ininterrompus sont egalement retenus au site de transcription. Nous avons egalement trouve une distribution preferentielle des transcrits hsp a la bordure des domaines nucleaires riches en facteurs d'epissage, independamment de la presence ou non d'introns. Grace a un protocole original combinant la fish et l'immunofluorescence que nous avons developpe pour la detection simultanee de transcrits et de proteines nucleaires, il nous a ete possible d'etudier la distribution relative des transcrits hsp par rapport aux foyers riches en facteur de transcription hsf1. Nous avons montre que ces foyers sont distincts des sites de transcription des genes hsp cibles. Cependant, le nombre de foyers hsf1 est clairement correle a la ploidie des cellules, suggerant l'existence d'une cible chromosomique. Enfin, dans une seconde partie de ce travail de these, nous nous sommes interesses a l'exploration fonctionnelle du genome par la detection de transcrits nucleaires specifiques par fish. Nous avons montre que cette technique permet de mettre en evidence la fonctionnalite de genes amplifies dans des cellules tumorales, constituant ainsi un nouveau pas vers une cytogenetique fonctionnelle in situ.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 249 P.
  • Annexes : 534 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.