Naines brunes et étoiles de très faible masse

par Xavier Delfosse

Thèse de doctorat en Astrophysique

Sous la direction de Christian Perrier et de Thierry Forveille.

Soutenue en 1997

à Grenoble 1 , en partenariat avec Laboratoire d'astrophysique de Grenoble (laboratoire) .

Le président du jury était Guy Pelletier.

Le jury était composé de Michel Mayor, Nicolas Epchtein.

Les rapporteurs étaient Gilles Chabrier, Annie Robin.


  • Résumé

    Bien qu'elles dominent en nombre la population stellaire de la Galaxie, les étoiles de très faible masse et les naines brunes sont longtemps restées difficiles à observer, à cause de leur faible luminosité. Les progrès récents des techniques instrumentales permettent maintenant de s'y intéresser et de commencer à répondre à de nombreuses questions. Parmi celles-ci, deux sont particulièrement importantes et nécessitent une bonne détermination de la fonction de masse : l'influence de cette population sur la dynamique galactique, et le comportement de la fonction initiale de masse à l'approche du régime naine brune. J'ai d'abord détermine la fonction de luminosité jusqu'à la limite étoiles-naines brunes, ce qui est la première étape de la construction de la fonction de masse. Pour cela j'ai utilisé le relevé infrarouge DENIS qui est parfaitement adapté à ce travail, et étudié les biais importants de la fonction de luminosité introduits par le bruit. Au cours de ces travaux l'une des deux premières naines brunes confirmées du champ a été découverte et une étude spectroscopique des naines brunes froides a été entreprise. Pour passer de cette fonction de luminosité à la fonction de masse, il est ensuite nécessaire de corriger le biais important de la fonction de luminosité causé par les étoiles binaires, et de disposer d'une bonne relation masse-luminosité. Une recherche systématique de binaires spectroscopiques a été entreprise dans cette thèse. Elle a révélé que le voisinage solaire reste mal connu, et qu'un nombre important de compagnons y reste à découvrir (11 ont été mis en évidence ici). La distance des systèmes doubles non identifiés est également sous-estimée. Enfin, l'étude de la rotation des naines M du champ a été un sous-produit important du programme de recherche de binaires. Elle a clairement montré que l'activité chromosphérique de ces objets est bien due à leur rotation. L'allongement du temps de freinage aux types spectraux les plus tardifs est ainsi démontré jusqu'à des âges beaucoup plus grands, et jusqu'à des masses où les étoiles sont entièrement convectives.

  • Titre traduit

    Brown dwarfs and very low mass stars


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Naines brunes et étoiles de très faible masse


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VI-176 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 208 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MMF-TDelfosse
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Naines brunes et étoiles de très faible masse
  • Détails : 1 vol. (VI-176 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 208 réf.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.