Proprietes de transport des bronzes oxygenes quasi-bidimensionnels a onde de densite de charge, (po#2)#4(wo#3)#2#m (m=4 a 14)

par CHRISTOPH HESS

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de CLAIRE SCHLENKER.

Soutenue en 1997

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie les proprietes de transport des bronzes quasi-bidimensionnels (po#2)#4(wo#3)#2#m (m=4 a 14). Ces composes subissent des transitions de peierls vers un etat a onde de densite de charge (odc) constituee d'une modulation de la densite electronique couplee a une distorsion periodique du reseau. Le parametre m est associe a l'epaisseur des feuillets conducteurs wo#6. Avec un nombre d'electrons de conduction constant par maille primitive, on peut etudier l'influence de la variation de la densite electronique et du caractere bidimensionnel sur les instabilites de peierls. Les mesures de magnetotransport dans les composes m=4 et m=6 ont ete interpretees a l'aide d'un modele a deux bandes indiquant que la surface de fermi (sf) dans l'etat odc est plus petite dans le compose m=6 que dans m=4. La destruction de la sf semble etre plus complete dans m=6 probablement par suite d'un caractere bidimensionnel plus accentue. Nous avons caracterise le compose m=5 par des mesures de proprietes de transport. Des oscillations quantiques de grande amplitude ont ete observees a basse temperature (t0. 3k) et sous fort champ magnetique (b27t). Leur analyse indique que la sf dans l'etat odc est quasicylindrique d'une taille superieure a celle des composes m=4 et 6. L'apparition de nouvelles frequences d'oscillation sous fort champ (b>18t) pourrait etre liee a un effet de rupture magnetique. Des etudes sur le compose m=7 ont conduit a la mise en evidence d'un etat supraconducteur a t#c=0. 3k. Le comportement galvanomagnetique de m=7 et m=8 a ete interprete dans le cadre d'un modele d'interferences quantiques, associe un desordre cristallin important dans la plupart des echantillons a grand m. Nous anvons compare les proprietes physiques a travers la serie : l'augmentation considerable des temperatures de transition de peierls et de la resistivite electrique en fonction de m a ete attribuee a un renforcement des correlations electroniques et du couplage electron-phonon.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 242 P.
  • Annexes : 189 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.