Spéciation comparée du zinc, du plomb et du manganèse dans les sols contaminés

par Jean-Claude Hargé

Thèse de doctorat en Géophysique, géochimie, géomécanique

Sous la direction de Alain Manceau.

Soutenue en 1997

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    Le risque chimique associe a la presence de metaux lourds dans les sols depend de leur mobilite, et en consequence de leur forme chimique. La speciation du zinc, du plomb et du manganese dans plusieurs sols contamines a ete etudiee en combinant la spectroscopie exafs, la diffraction des rayons x, les extractions chimiques et des fractionnements physiques. Le resultat le plus important de ce travail concerne la mise en evidence de la fixation du zinc et du plomb par les phyllomanganates et les silicates. Dans le cas d'une contamination par des boues d'epandage issues d'une station d'epuration, il a ete montre que dans la boue 70% du zinc etait present sous forme de sphalerite et 30% dans des composes oxygenes. Le manganese est present sous forme de manganate. Dans le sol contamine par cette boue, la sphalerite est oxydee et 80% du zinc est alors lie a un phyllomanganate, la chalcophanite (znmn#3o#7. 3h#2o). Le second sol etudie contient des nodules siliceux millimetriques enrichis en elements metalliques. La forme hexagonale de la birnessite, qui appartient egalement a la famille des phyllomanganates, a ete identifiee dans les nodules. Ce mineral fixe 100% du plomb et environ 80% du zinc, le reste etant associe aux argiles. Dans les autres sols etudies, le zinc est majoritairement associe aux argiles quelle que soit la nature de la contamination (solvants organiques et residus de distillation, sous-produits de fonderies plomb-zinc et residus de dragage de canaux). A l'endroit ou la pollution est la plus forte, deux silicates de zinc purs, l'hemimorphite et la willemite, ont ete identifies. Cette etude demontre la potentialite de la spectroscopie exafs pour determiner la speciation des metaux lourds dans les sols. Cette methode complete utilement les approches chimiques traditionnellement utilisees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 p.)
  • Annexes : 206 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T GRE1 1997 HAR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.