Dendroecologie comparee du sapin de lepicea dans les alpes internes franco-italiennes. Role des facteurs climatiques et anthropiques sur leur repartition

par CAROLE DESPLANQUE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Serge Aimé.

Soutenue en 1997

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans la gestion forestiere des espaces montagnards abandonnes des alpes internes francaises et italiennes, il importe de determiner les potentialites du sapin (abies alba mill. ) et de l'epicea (picea abies (l. ) karsten), compte tenu de leur comportement vis-a-vis du climat et de l'action anthropique passee. ? une etude dendroecologique a d'abord ete realisee sur 33 populations echantillonnees dans 4 vallees : la tarentaise, la maurienne, le brianconnais et le val de suse. Des fonctions de correlation ont ete calculees entre les chronologies d'indices de croissance radiale de chaque population et les parametres climatiques mensuels. Dans les populations mixtes, la comparaison des reponses au climat des deux especes met notamment en evidence le caractere thermophile du sapin et la sensibilite de l'epicea a l'aridite estivale. Les differences entre les relations cerne/climat permettent d'analyser le comportement physiologique de ces essences selon l'espece, le site, l'altitude et l'exposition. De plus, les annees caracteristiques (a croissance inhabituellement faible ou forte) soulignent le role des facteurs climatiques limitants ou favorables. ? ensuite, les aspects historiques passes et la dynamique des peuplements ont ete etudies a partir de documents anciens et des courbes de croissance radiale par age courant. L'approche historique montre l'influence des deboisements passes (etendus dans ces regions de montagne) sur la dynamique forestiere des versants sud. La reinstallation des forets y est donc en plein essor, et le sapin n'est sans doute encore pas intervenu. L'ensemble des resultats obtenus permet de preciser la place potentielle des essences dans les vallees etudiees : le sapin est amene a se developper en adret en tarentaise et haute-maurienne. En brianconnais, il peut etre favorise dans la recolonisation des melezins d'ubac du montagnard superieur. Dans le coeur du brianconnais, il est preferable de ne pas tenter de reboiser avec de l'epicea qui trouve ses limites climatiques a nevache et bardonecchia. Dans les environs de suse, le sapin et l'epicea favorises par les pluies printanieres ont une place a tenir en ubac et, dans une certaine mesure, en adret.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 180 P.
  • Annexes : 204 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.