Étude géochimique de l'érosion fluviale d'îles volcaniques à l'aide des bilans d'éléments majeurs et traces

par Pascale Louvat

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Claude Allègre.

Soutenue en 1997

à l'Institut de Physique du Globe (Paris) .


  • Résumé

    Par l'étude géochimique des phases dissoutes, particulaires et sableuses des principales rivières des îles volcaniques de La Réunion, de Sao Miguel, d'Islande et de Java, nous estimons des taux d'érosion chimique et mécanique. Les taux d'érosion chimique sont corrigés des apports atmosphériques et hydrothermaux. Les caractéristiques chimiques des phases dissoutes des rivières ainsi corrigées sont variées ; de faibles variations chimiques et minéralogiques des roches entraînent des différences significatives dans leur altération chimique. Les taux d'érosion mécanique sont déterminés par un bilan de masse entre la roche non-altérée du bassin versant et les produits d'érosion (phases dissoute et particulaire) ; les éléments les plus solubles lors de l'altération sont enrichis dans la phase dissoute, et apprauvis dans les sédiments en suspension. Les taux d'érosion chimique et mécanique déterminés sont variables à l'échelle de chaque île, et reflètent les conditions particulières de chaque bassin versant, en termes de climat, de régime hydrologique, de nature et d'âge des roches volcaniques et de topographie. Les taux d'érosion spécifiques déterminés sur ces quatre îles volcaniques sont plus élevés que ceux des grands fleuves. En termes de flux, l'érosion des îles volcaniques représente une proportion importante du matériel solide et dissous apporté par les rivières aux océans. Les taux d'érosion chimique sont corrélés à la température des eaux de rivières. Cependant, le degré d'altération des sédiments de rivières est plus élevé à Java et aux Açores qu'à La réunion et en Islande. L'intensité de l'altération dépend davantage du couplage entre érosion chimique et érosion mécanique du climat. Les taux d'érosion mécanique les plus élevés se rencontrent dans les zones où les précipitations sont élevées, le climat a des saisons contrastées et les bassins versants de fortes pentes. Ces taux d'érosion sont augmentés par la présence de glaciers, et diminués dans les plaines. (Quatrième de couverture)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (322 p.)
  • Annexes : Bibliographie en fin des chapîtres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T GLOB 1997 4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.