Optimisation d'interferometres par algorithmes genetiques

par LIONEL TAIER

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Marc Schoenauer.

Soutenue en 1997

à l'EP .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'interferometre est un appareil de mesure utilise pour determiner la direction de provenance d'une source eletromagnetique a partir des differences de phases mesurees entre des antennes. Cependant la mesure d'un seul dephasage ne suffit pas a situer le lieu d'emission de maniere unique. Le probleme vient de ce que le dephasage theorique n'est connu qu'a 2k pres par rapport a celui mesure. Il est donc indispensable de determiner la valeur des parametres k si l'on veut connaitre la direction recherchee sans ambiguite. Si l'interferometre etait fabrique avec perfection et travaillait dans un environnement electromagnetique ideal il suffirait de rajouter une antenne et les informations fournies par les deux dephasages mesures permettraient de trouver la direction recherchee. Mais dans la realite des erreurs sur les mesures sont commises et l'appareil doit etre dimensionne pour que malgre ces informations imparfaites la localisation du lieu d'emission soit possible. Le probleme revient donc a trouver le bon nombre d'antennes ainsi que les meilleurs emplacements pour que malgre ces imperfections sur les mesures la direction puisse etre trouvee. L'optimisation de la fonctionnelle erreur de phase maximale admissible est realisee par application d'algorithmes stochastiques que sont les algorithmes genetiques. Le premier chapitre presente les differentes etapes d'un algorithme genetique, principalement les operations ainsi que les parametres employes durant le processus de convergence. Le chapitre deux presente le probleme de l'interferometrie dans le cas de n antennes alignees, en traitant des difficultes que creent les erreurs de mesure puis en modelisant les equations associees aux phenomenes physiques. Le chapitre trois enonce un certain nombre de resultats numeriques pour differentes configurations du probleme. Le chapitre quatre marque un retour vers le plus simple des appareils, celui constitue de seulement trois antennes alignees, mais avec cette fois une mise en equations des solutions du probleme d'otimisation en fonction des donnees. Le chapitre cinq est une generalisation du cas lineaire avec un positionnement coplanaire permettant de placer l'interferometre sur un plus grand nombre de supports. Enfin le chapitre six conclu ce travail en presentant un certain nombre de perspectives.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 50 VOL., 84 P.
  • Annexes : 63 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École polytechnique. Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.