Derision et devotion dans la tradition dramatique du kerala - inde du sud

par Martine Chemana

Thèse de doctorat en Théâtre

Sous la direction de François Gros.

Soutenue en 1997

à l'EPHE .


  • Résumé

    Cette etude s'est donnee pour but de presenter la tradition dramatique du kerala, temoignage unique et vivant de la tradition classique indienne du theatre. Les genres dramatiques foisonnent dans cette region du sudouest de l'inde, veritable conservatoire de diverses traditions dont les plus anciennes remontent au moins au xe siecle de notre ere. Les cinq genres choisis dans cette etude sont le sanghakkali, le cakyar kuttu, le kutiyattam, le kathakali et le tullal. Ils ont ete etudies dans leur contexte de mise en oeuvre ces vingt dernieres annees. Le corpus des differents repertoires, tant les textes ecrits que les textes improvise>> et la pratique des techniques de jeu, les enquetes aupres des maitres, des pandits et publics connaisseurs, des publics generaux, sont les principales sources l'axe de la problematique gravite autour de la paire derision/devotion ou comique/sacre a la fois dans les ressorts du jeu et dans la reception des publics, traits saillants a partir desquels l'origine et l'histoire des differents genres se caracterisent au kerala. La methodologie adaptee est, en premiere partie, de poser le << decor >> socio-culturel et religieux dans lequel ces formes dramatiques se sont developpees. Un va-et-vient constant doit s'operer entre theatre et societe, mythe et theatre, mythe et societe dans lequel le double eclairage de l'humour et de la ferveur apparait recurrent et revelateur a plusieurs titres. La bhakti ou devotion, amour mystique, est le fondement des arts traditionnels indiens. Il s'agit d'un sentiment ou rasa mais aussi d'une voie de salut, doctrine repandue dans l'hindouisme et qui jaillit en deux mouvements importants, le premier vers le viiixe siecle, dans le sud, et le second a partir du xvie siecle. Les valeurs religieuses sont glorifiees a travers ces deux mouvements de bhakti qui marquent tous les arts de l'inde, la litterature, la poesie, la musique, l'architecture. La deuxieme partie du travail se divise en trois enquetes: la premiere a trait aux ressorts explicites de la derision et de la devotion employes dans la triple expression verbale jouee et suggeree, avec tout ce qu'elle implique de personnages archetypiques, d'usages, de conventions, de rituels et de libertes. L'analyse de la fonction de la formation et de la transmission est le versant implicite de cette meme enquete. La deuxieme enquete retrace autant que faire se pe


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. ; 628 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 487 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 792(540) CHE
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 MS 52 1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6211
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5127
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 MS 52 1-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.