Transformation genetique chez les mollusques bivalves marins : analyses fonctionnelles in vitro et in vivo de vecteurs d'expression et d'integration heterologues

par VIVIANE BOULO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Max Bergoin.

Soutenue en 1997

à l'EPHE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La transformation genetique chez les mollusques bivalves marins constitue un nouveau domaine de recherche ayant pour but l'obtention d'animaux resistants aux agents pathogenes responsables de pertes economiques importantes dans les productions conchylicoles. L'obtention de tels animaux, genetiquement modifies, necessite la maitrise des techniques de transfection conduisant a l'introduction d'adn dans les cellules cibles et la disponibilite de vecteurs d'expression et d'integration. L'absence de lignee cellulaire chez les mollusques bivalves, a conduit a mettre au point un modele cellulaire transfectable. Ainsi des cultures primaires de cellules de coeur d'huitre ont ete etablies et la lipofection a ete retenue comme technique de transfection. La disponibilite de ce systeme in vitro a permis de montrer l'expression transitoire de genes rapporteurs places sous le controle des promoteurs heterologues, hsp70 et hsp82 de drosophile, du cytomegalovirus humain et du simian virus. De plus l'expression du gene codant la cecropine p1 de porc a ete obtenue. Les deux premieres etapes, a savoir la transfection et l'expression, etant franchies, la recherche de systemes d'integration de transgenes dans le genome de l'hote, a ete abordee. En l'absence de systeme identifie chez les mollusques bivalves marins, deux systemes heterologues ont ete testes : les elements transposables d'insectes et les particules retrovirales pseudotypees. Les tests d'excision-integration realises avec les transposons de la famille hat (hermes et hobo) dans les cultures primaires de cellules de coeur d'huitre n'ont pas mis en evidence d'evenement de transposition et les excisions des plasmides donneurs analysees, se sont revelees imprecises. Des particules retrovirales pseudotypees par la glycoproteine g du rhabdovirus vesicular stomatitis virus contenant le gene codant la luciferase sous controle du promoteur hsp70, ont ete produites. L'infection de cultures primaires de cellules de coeur d'huitre et d'ovocytes de moule a conduit a mettre en evidence que ces particules retrovirales sont capables de penetrer dans les cellules de mollusque. De plus, dans les cellules primaires, l'expression du gene de la luciferase a ete demontree et des resultats preliminaires suggerent l'integration du transgene. Ainsi, les particules retrovirales pseudotypees constituent un vecteur potentiel pour le transfert de gene chez les mollusques bivalves marins.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 215 P.
  • Annexes : 430 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole pratique des hautes études. Section Sciences de la vie et de la terre.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.