Techniques de transmission pour les canaux tres dispersifs

par ELIE BEJIANI

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean-Claude Belfiore.

Soutenue en 1997

à l'ENST .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La transmission efficace des informations sur les canaux fortement dispersifs (canal hf, canal acoustique sous-marin) reste un probleme ouvert. Nous proposons dans cette these des idees nouvelles permettant la realisation de systemes plus performants en debit ainsi qu'en robustesse. Le degre de dispersivite d'un canal de transmission est generalement traduit par le facteur d'etalement (spread factor) l = bd tm, ou bd designe la bande du spectre doppler, et tm l'etendue temporelle des multitrajets. L'egalisation (sous des formes diverses) est consideree depuis longtemps comme l'unique reponse au probleme pose par les transmissions coherentes sur les canaux a evanouissements selectifs. Nous montrons quantitativement les limites intrinseques des systemes a egaliseurs, interdisant leur fonctionnement au dela de l = 0. 01. En revanche, les systemes a porteuses multiples associes a une estimation du canal (rendu non selectif) par les symboles pilotes, constituent une alternative tres interessante. Forts des resultats precedents, nous proposons un systeme de transmission complet a porteuses multiples, dans lequel l'estimation du canal est effectuee symbole par symbole. Ceci est possible grace a l'insertion dans le meme intervalle de temps ts, d'un symbole d'information et d'un symbole pilote, a l'aide de deux fonctions orthogonales bien localisees en temps et en frequence (fonctions prolate spheroidales). Cette approche a l'avantage d'etre a la fois robuste et efficace. Elle permet de transmettre de l'information convenablement sur des canaux dont le facteur d'etalement l atteint 0,2. Lorsque le canal est tres etale, ou meme sur-etale (l > 1), les modulations non coherentes s'imposent. Cependant, les transmissions non coherentes souffrent de leur faible efficacite spectrale. Ainsi nous proposons une technique de transmission par signaux multidimensionnels a composantes correlees qui permet d'augmenter considerablement cette efficacite spectrale tout en garantissant des performances au moins aussi bonnes que les solutions classiques equivalentes. Par ailleurs, nous nous interessons au calcul de la capacite du canal de rayleigh en detection non coherente. Nous montrons que cette capacite est finie meme en absence du bruit additif.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 189 p.
  • Annexes : 115 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Télécom ParisTech. Bibliothèque scientifique et technique.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.