Interaction entre la proteine de nucleocapside du virus de la rougeole et les cellules du systeme immunitaire : role des rfcii dans l'immunosuppression

par KISSIA RAVANEL

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Chantal Rabourdin-Combe.

Soutenue en 1997

à École normale supérieure (Lyon) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus de la rougeole induit une reponse immunitaire efficace et de facon concomittante une immunosuppression, responsable de complications secondaires et d'une mortalite importante dans les pays en voie de developpement. Afin d'etudier le role de la proteine de nucleocapside (np) du virus de la rougeole dans les mecanismes d'immunosuppression nous avons purifie cette proteine a partir de cellules d'insecte infectees par un baculovirus recombinant. La np recombinante presente les memes caracteristiques biochimiques antigeniques et structurales que la np virale. Nous avons montre, par cytofluometrie de flux, que np est capable de se fixer a la surface cellulaire des lymphocytes b humains et murins. Nous avons ensuite demontre que les recepteurs de faible affinite pour les igg, rfcii, humains et murins sont responsables de la fixation specifique de np a la surface des lymphocytes b. Les rfcii sont impliques dans l'inhibition de la reponse b par les complexes immuns. Nous avons observe en presence de np, une diminution de 50% de la production d'ig par les lymphocytes b actives via leur ig de surface ou via la molecule cd40 en presence des cytokines il-2 et il-10. Cette inhibition ne semble pas affecter la proliferation des lymphocytes b actives. Ces resultats suggerent pour la premiere fois de role de np dans l'immunosuppression induite par le virus de la rougeole. Les mecanismes responsables de cette inhibition restent a caracteriser. Une des consequences attendue de la fixation de la proteine np sur son recepteur est une presentation efficace de np par les molecules du cmh de classe ii. Nous avons observe une presentation efficace de np par une lignee b murine a un hybridome t, cd4#+, classe ii restreint. Toutefois cette presentation efficace est realisee meme en absence d'expression des rfcii a la surface des cellules presentatrices d'antigenes. De plus, ces cellules rfcii#- semblent, en utilisant un systeme de detection plus sensible que celui utilise au depart, capables de fixer np a leur surface. Ces resultats suggerent l'existence d'un autre recepteur de np a la surface des lymphocytes b. Ce recepteur semble egalement exprime a la surface des lymphocytes b humains. La caracterisation de ce recepteur potentiel ainsi que son role exact dans la la presentation efficace de np par les molecules de classe ii restent a definir.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 160 P.
  • Annexes : 254 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.