Adhesion pollen-stigmate chez les brassicaceae : implication des genes s-locus glycoprotein et s-locus related 1

par DOAN-TRUNG LUU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Philippe Heizmann.

Soutenue en 1997

à École normale supérieure (Lyon) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Chez les brassicaceae, le gene slr1 (s-locus-related) est fortement exprime dans les stigmates matures, de facon synchrone a celle de slg (s-locus-glycoprotein), gene participant a l'auto-incompatibilite. La forte conservation des sequences de slr1 parmi toutes les brassicaceae, opposee au polymorphisme des sequences de slg, a suggere que slr1 soit implique dans un controle polygenique de la pollinisation aussi bien interspecifique qu'intraspecifique chez les gymnospermes et les angiospermes. Nous avons montre une relation significative entre l'expression du gene slr1 et le phenotype d'adhesion du pollen sur le stigmate, dans les croisements reciproques realises entre une dizaine d'especes ou de lignees de brassicaceae. Nous avons mis au point un test biomecanique de l'adhesion par une mesure directe des forces necessaires pour arracher les grains de pollen lies aux stigmates et utilise ce test pour dissequer l'adhesion dans les croisements intraspecifiques et interspecifiques. Nous avons ainsi montre le role de la pellicule stigmatique (couche essentiellement composee de proteines en surface du stigmate) et celui des lipides de la surface pollinique. Ces resultats mesurent la participation des composes stigmatiques et polliniques a la formation d'un menisque qui assure l'adhesion pollen-stigmate. Nous avons confirme que les proteines slr1, mais aussi slg, ont un role dans l'adhesion pollen-stigmate : (i) en mesurant la force d'adhesion chez les colzas transgeniques qui produisent peu ou pas de proteines slr1, en traitant les stigmates de plantes sauvages (ii) par des serums anti-slr1 et anti-slg ou (iii) par des proteines d'origine pollinique qui masquent les sites slr1 et slg. L'adhesion chez des stigmates ainsi traites est significativement reduite. Enfin, nous avons decrit la diversite moleculaire des genes slg et slr1 chez differentes especes et populations de brassicaceae.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 118 P.
  • Annexes : 164 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.