Etude du role de cd46 dans l'infection par le virus de la rougeole et dans la reponse des lymphocytes t cd4#+ specifiques a l'aide de souris transgeniques

par PIERRE RIVAILLER

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Chantal Rabourdin-Combe.

Soutenue en 1997

à École normale supérieure (Lyon) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le recepteur du virus de la rougeole (vr) a recemment ete identifie comme la proteine humaine cd46. Nous avons cree des souris transgeniques presentant une expression ubiquitaire de cd46 afin d'etudier la pathologie rougeoleuse et la reponse immunitaire dirigee contre le vr. Aucune replication significative n'a pu etre detectee dans les organes des souris transgeniques preleves 5 a 8 jours apres l'inoculation du vr. En revanche, des experiences ex vivo montrent que la presence de cd46 permet l'entree du vr dans la cellule hote quelque soit le type cellulaire etudie (cellules t, cellules b, macrophages). Outre cd46, d'autres facteurs cellulaires sont necessaires pour la replication virale : les cellules b et t exprimant cd46 doivent etre activees pour repliquer le vr. D'autre part, les cellules b activees cd46 supportent la replication virale ce qui suggere l'expression d'un recepteur du vr, distinct de cd46, a la surface des cellules b activees. Enfin, les macrophages cd46+ ne supportent pas la replication du vr. Des experiences realisees sur des cellules humaines mettent en evidence pour la premiere fois une replication du vr dans les dc. De plus, nous montrons que la presence de cellules t activees potentialise la replication virale dans les monocytes et les dc. Enfin, une etude anterieure montre que des cellules provenant d'un lymphome b murin, transfectees et exprimant cd46, presentent efficacement les antigenes (ag) h et np du vr a des hybridomes t cd4#+ specifiques. Des experiences in vitro utilisant des hybridomes t cd4#+, i-e#d restreints, specifiques de la proteine h du vr, montrent que cd46 a un role dans la presentation de h par les cellules b et les dc. Apres immunisation de souris transgeniques et non transgeniques avec du vr non infectieux, des experiences de restimulation in vitro mettent en evidence des cellules t specifiques du vr dans la rate des souris transgeniques. D'autre part, la reponse anticorps specifique de h des souris transgeniques est significativement plus efficace que celle des souris controles. Ces donnees suggerent que la capture du vr par cd46 a pour consequence une presentation efficace des ag viraux par les molecules du cmh-ii in vivo. D'autre part, les resultats obtenus in vitro suggerent que les cellules b et les dc soient responsables de la reponse immunitaire dirigee contre le vr.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 300 P.
  • Annexes : 229 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.