Role de l'aia produit par laccaria bicolor s238 n sur la rhizogenese de semis d'epicea. Application a l'enracinement de boutures d'epicea et de douglas

par CHAFIKA KARABAGHLI DEGRON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de François Le Tacon.

Soutenue en 1997

à l'ENGREF .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des semis d'epicea inocules avec le champignon ectomycorhizien laccaria bicolor s238 n en conditions gnotobiotiques forment des mycorhizes 25 jours apres l'inoculation ; des hyphes colonisent le cortex de la racine principale en une dizaine de jours. De plus, l'inoculation fongique stimule l'initiation des racines laterales, l'elongation de la racine principale et la croissance des parties aeriennes des semis, meme lorsque le champignon est separe des racines par une membrane empechant l'etablissement de la symbiose. Laccaria bicolor agit donc par l'intermediaire de substances diffusibles : l'acide indole-3-acetique (aia) pourrait etre responsable de la stimulation de la rhizogenese. Laccaria bicolor s238 n produit de l'aia en culture pure. Par ailleurs, des apports exogenes d'aia stimulent la rhizogenese laterale de semis d'epicea non inocules mais bloquent durablement la croissance de leur racine principale. Nous n'avons pas decele de differences du metabolisme auxinique des semis inocules ou non inocules. Mais le tryptophane, un precurseur de la synthese de l'aia qui stimule la production d'aia par l. Bicolor s238 n, stimule transitoirement la formation des racines laterales par les semis d'epicea inocules. De plus, l'acide triiodobenzoique (tiba), un inhibiteur du transport polaire de l'aia, bloque les effets stimulants du champignon ou d'un apport d'aia sur la formation des racines laterales. Le tiba bloque aussi la colonisation du cortex de la racine principale par l. Bicolor. Ces resultats confirment un role de l'aia fongique dans la formation des racines laterales et l'etablissement de la symbiose ectomycorhizienne. Parallelement a ces etudes in vitro, nous avons obtenu la mycorhization en serre de boutures de douglas avec l. Bicolor ou rhizopogon subareolatus des leur phase d'enracinement. Les boutures ont ete transplantees en pepiniere pour determiner si l'association ectomycorhizienne etait favorable a leur survie et a leur croissance.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 162 P.
  • Annexes : 318 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech Engref. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.