Etude de la degradation hydrolytique de l'interface fibre-matrice dans les materiaux composites fibres de verre-resine epoxyde

par LAURENT SALMON

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jacques Verdu.

Soutenue en 1997

à Paris. ENSAM .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Un reseau multicouches d'organosilane est depose sur la surface des fibres de verre, des leur fabrication, pour promouvoir et maintenir l'adhesion entre le verre et la matrice organique du composite. Afin d'etudier la cinetique de vieillissement de ce reseau, nous avons synthetise, a partir d'organosilanes couramment utilises avec le systeme fibre de verre-resine epoxyde, des materiaux modeles macroscopiques. Nous avons caracterise ces modeles et etudie leur vieillissement dans diverses conditions d'humidite relative et de temperature. Nous avons pu montrer que les reseaux modeles pouvaient vieillir soit par hydrolyse des liaisons chimiques qui lient les molecules d'organosilane (liaisons siloxane) soit au contraire par une augmentation du degre de condensation des materiaux. Nous avons explique ces evolutions contradictoires a l'aide d'un modele cinetique. Nous avons enfin tente de correler les resultats obtenus a partir des modeles avec ceux obtenus lors du vieillissement de composites resine epoxyde-fibre de verre, differant par la nature chimique de l'agent de couplage utilise lors de l'ensimage des fibres.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 138 P.
  • Annexes : 165 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Arts et Métiers ParisTech. Centre d'enseignement et de recherche. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.