Les representations du corps dans la pratique funeraire de cremation, de l'antiquite au monde moderne

par Manuela Tartari

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Françoise Héritier.

Soutenue en 1997

à l'EHESS .


  • Résumé

    Ce travail est issu d'une decouverte qui concerne un concours de l'institut de france en 1 799 pour decrire un nouveau rituel funeraire, que j'ai faite au cours d'une recherche sur les raisons du choix de cremation chez un groupe de membres d'une societe de cremation italienne. En verifiant les donnees concernant le xviiieme siecle, je me suis trouvee face a une tentative complexe de structurer un nouveau rite funebre. Le changement qui a eu lieu est important et concerne non seulement notre facon de traiter les defunts, mais l'attitude differente envers le corps, la nouvelle gestion des rapports entre ici-bas et l'au-dela et, en definitive, les liens culturels de l'angoisse de la mort. J'ai utilise ces materiaux pour comprendre quelles sont les differentes representations du corps qui se dessinent a l'interieur de la cremation moderne et, dans ce but, j'ai abordes certains themes tires de l'inde des vedas et de la grece homerique; ils constituent le paradigme antique, qui nous donne une grille d'interpretation suffisamment ample. Suit une reflexion sur le christianisme primitif, entendu comme ce moment ou l'occident consolide un choix funeraire d'inhumation, sans pour autant abandonner la production de metaphores de transformation a travers le feu, qui deviendront centrales dans la pensee alchimique et conflueront, en version modernisee, au sein des grandes decouvertes du xvii-xviiieme siecle sur la chaleur et l'electricite. Ces donnees servent de cadre a l'etude de ce processus que je definis la naissance d'un rituel. La signification rituelle du feu interagit avec l'identification de deux representations particulieres concernant les rapports entre corps et ame, qui, a mon avis, jouent un role fondamental dans la pensee occidentale. Synthetiquement, je les definis comme corps prison et corps miroir. Au fil du temps, les deux representations ont connu des fortunes diverses, mais n'ont jamais totalement disparu; selon mon hypothese, les dernieres annees du xviiieme siecle voient la suprematie du corps miroir, apres un processus de bouleversement qui a dure des siecles. J'essaierai de demontrer que lorsqu'une des deux representations prend le dessus, l'autre devient l'apanage de groupes marginaux, preuve d'un antagonisme qui puise ses racines jusque dans la diversite des facons de se rapporter au corps.


  • Résumé

    This work deals with the modifications in the images of the body during the funeral rite of cremation, all along the centuries from the ancient times to nowadays. It is studied starting from the indian pattern certified by the veda, it is explored in the ancient greek world, it is seen through the primitive christian wooden metaphors, and through the alchemy ones, till the illusions of positivism. The starting point is a research on the recent motivation of the cremation choice, which has given the evidence of the re-proposal of the 19th century cremation, being a secular and modern rite. This work wants to explore the two main images of the body, which are playing a basic role in the western funeral rite, concise named: the mirror body and the prison body.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 499 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 185 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1997 83 1-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.