Le zar, rituel de possession en egypte : de la souffrance a l'accomplissement

par Tiziana Battain

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Gilbert Grandguillaume.

Soutenue en 1997

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La these est basee sur l'observation des rites et l'enquete intensive parmi les adeptes du zar dans la region du caire et constitue une contribution importante a la comprehension des rituels de possession dans le monde arabo-musulman. Le zar egyptien concerne surtout les femmes de toute classe et age et possede une grande flexibilite qui lui a permis de s'adapter au contexte egyptien et a l'evolution de ce pays durant le 20e siecle. Le rituel est etudie non dans ses fonctions sociales ou psychologiques mais dans sa structure, c'est a dire a travers ses mecanismes propres mettant en relation les agents du rite, les esprits, la novice, l'officiante. La logique rituelle implique la transformation du rapport de l'homme au monde surnaturel, de sa relation aux esprits et a la divinite. Cette transformation est operee par les rites initiatiques, pouvant prendre plusieurs annees, et aboutit a l'accomplissement spirituel de l'adepte. De possedee elle devient adepte et enfin officiante (kudiya), en passant par differentes etapes rituelles, qui permettent sa progression et qui sont soulignees par l'adoption de titres differents. D'une possession "sauvage" elle passe a une possession "maitrisee". La structure rituelle fait intervenir a different moment la divination par le reve, la musique et la danse qui accompagnent la transe, l'usage de differents objets rituels, le sacrifice d'animaux comestibles etc. Le zar egyptien n'est pas simplement un rituel therapeutique mais il est considere comme un rituel religieux, et ses officiants et ses adeptes se reconnaissent comme des bons musulmans. Cependant, la spiritualite du zar traverse les religions, quelles soient musulmane, chretienne, juive tout en les reconnaissant et les englobant dans son rituel. Il est ainsi considere comme un rituel d'actualisation et de manifestation de la grace de allah. La kudiya devient le vehicule de la benediction d'allah, et aide les autres possedees dans leur parcours de transformation, grace a sa relation privilegiee aux esprits et la maitrise de la possession, ce qui implique d'avoir l'autorite, la connaissance, la puissance necessaires pour agir efficacement dans les rites. Ainsi le zar se revele comme une forme religieuse feminine singuliere, souvent meprisee et contrariee par les religieux orthodoxes ou mystiques, ainsi que par le gouvernement.

  • Titre traduit

    The rite zar of possession in egypte. From suffering to accomplishment


  • Résumé

    The thesis is based on a systematic observation of rites and investigation among zar members in cairo region and constitutes a valid contribution to the knowledge of possession rites in the arab-muslim countries. The egyptian zar regards essentially women of every class and age. It is a very flexible rite adapting to the egyptian context and following the evolution of the country during the 20th century. The author studied the rite not in its social or psychological fonctions but in its structure following its own mechanisms of relation among all the agents: the spirits, the novice, the officiant, the members. The rite logic implies the transformation of the relation between the human being and the surnatural world, the spirits and the divinity. The transformation happens from the repetition of the initiatic rites for several years and ends to the spiritual accomplishment of the member. From spirit possessed she becomes initiate and finally officiant (kudiya) passing by different ritual steps and taking various titles testifying her progression. From a "wild" possession she passes to a "managed" possession. The ritual structure implies in different moments the art of divination, music and dance following the trance, the use of various ritual objects, the sacrifice of eatable animals. The egyptian zar is not only a therapy but it is considered as a religious rite and its members are pious muslims. Nevertheless, the spiritual nature of zar crosses all the religions (muslim, christian, jewish), recognizes and integrates them in its ritual. It is considered as a rite where the "grace" of allah is manifested. The kudiya becomes the channel of his blessing and helps the other possessed in their transforming process. Thanks to her special relation to the spirits and the control over her possession that implies her authority, knowledge and necessary power she acts positively in the rites. Therefore, the zar appears as a specific feminine religious from often contrasted by orthodoxy or mysticism and government.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

Le zār, rituel de possession en Egypte : de la souffrance à l'accomplissement


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (461 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 449 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS H 1997 17
  • Bibliothèque : Centre d'études africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : B 23.419
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5693
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Le zār, rituel de possession en Egypte : de la souffrance à l'accomplissement
  • Détails : 1 vol. ([461 p.])
  • Annexes : Bibliogr. p. 421-457
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.