Etude biochimique des secretions aphrodisiaques des blattes : caracterisation moleculaire d'une proteine specifique du male adulte de leucophaea maderae

par Ahmed Korchi

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Rémy Brossut.

Soutenue en 1997

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Pendant le comportement sexuel des blattes, le male libere la pheromone sexuelle qui attire la femelle a distance. Apres l'avoir reconnue en la touchant de ses antennes, il expose les zones glandulaires tergales qui produisent des secretions proteiques qualifiees d'aphrodisiaques. La femelle monte sur le dos du male et leche ces secretions. Arrivee au niveau des tergites anterieurs, elle s'immobilise et c'est a ce moment que le male realise l'accouplement. Trois especes de blattes ont ete etudiees : leucophaea maderae, nauphoeta cinerea et eurycotis floridana. La description du contenu proteique a montre que les secretions tergales renferment des proteines en quantite plus consequentes chez le male et dont certaines sont specifiques de ce sexe. Cette analyse nous a permis de choisir leucophaea maderae comme modele pour approfondir cette etude. Les proteines majoritaires dans les secretions tergales de cette espece sont : deux de mma de 18 et 22 kda specifiques au male et une troisieme de 54 kda commune aux deux sexes. L'etude immunohistochimique nous a permis de montrer que les proteines presentes a la surface de la cuticule sont secretees, via des orifices glandulaires, par des cellules glandulaires d'un type bien defini : les cellules de classe 3. La caracterisation moleculaire de la proteine de 22 kda, nommee lma-p22 et qui est limitee aux deux tergites anterieurs du male abondamment leches par la femelle, a ete realisee. L'adnc correspondant a cette proteine a ete clone en utilisant la technique de rt-pcr. Lma-p22 constitue la premiere proteine libre a la surface de la cuticule sequencee chez un insecte. L'analyse de sa sequence peptidique a montre qu'elle appartient a la famille des lipocalines, connues pour transporter des petites molecules hydrophobes. Ces resultats suggerent que le role de lma-p22 serait d'agir comme aphrodisiaque en transportant des pheromones comme certaines lipocalines de vertebres.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 75 P.
  • Annexes : 88 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.