Modifications proteiques induites dans les racines par des champignons mycorhizogenes a arbuscules et/ou pathogenes. Roles eventuels dans les deux types d'interaction

par BARBARA DASSI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ELIANE DUMAS GAUDOT.

Soutenue en 1997

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le cadre des recherches sur les mecanismes moleculaires qui regissent la symbiose mycorhizienne a arbuscules, ce travail de these a porte sur l'etude des modifications proteiques induites dans les racines colonisees par les champignons mycorhizogenes a arbuscules (ma). Ces modifications ont ete comparees a celles provoquees par les champignons pathogenes, afin de determiner quelles reponses etaient specifiques de chacune des interactions, et lesquelles etaient communes. Enfin, nous avons recherche si, parmi les modifications proteiques observees lors d'une symbiose, certaines pouvaient etre liees a la bioprotection, par un champignon ma, vis-a-vis d'un champignon pathogene. Deux approches ont ete envisagees : une approche ciblee sur l'expression de proteines connues pour jouer un role dans les reponses de defense des plantes, telles que les proteines pr et les enzymes hydrolytiques. Cette analyse a ete menee par western blotting et par detection des activites enzymatiques en gel d'electrophorese. Une approche non-ciblee, sur des proteines dont l'activite est inconnue, a egalement ete realisee par electrophorese bidimensionnelle. Deux modeles biologiques ont ete utilises : d'une part pisum sativum l. Colonise par le champignon ma glomus mosseae ou infecte par les champignons pathogenes chalara elegans et aphanomyces euteiches, et d'autre part lycopersicon esculentum/glomus mosseae/phytophthora parasitica. Des reactions de la plante hote distinctes et specifiques de chacune des interactions, symbiotique ou pathogene, ont ete demontrees. Une proteine additionnelle a activite chitinolytique, ainsi que d'autres proteines dont l'activite n'a pas ete determinee, apparaissent specifiques de la symbiose et different de celles induites lors des interactions pathogenes. Des reactions qualitativement similaires, mais quantitativement differentes, vis-a-vis des champignons symbiotiques ou pathogenes, ont egalement ete observees. L'expression des proteines pr dans les racines est faiblement induite par la presence du champignon ma, tandis qu'elle est fortement accrue par les pathogenes. Le role des proteines, dont l'expression est modifiee, dans l'etablissement et le developpement des deux interactions, ainsi que dans une situation de bioprotection, a ete discute.

  • Titre traduit

    Root protein modifications induced by arbuscular mycorrhizal or pathogenic fungi. Possible roles on the two types of interaction


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 125 P.
  • Annexes : 271 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.