Contribution a l'etude des interactions entre entrees sensorielles : effets de l'addition d'une stimulation buccale (gustative ou trigeminale) a une stimulation olfactive sur les parametres inspiratoires et sur la perception de l'intensite et de la qualite de la sensation olfactive

par SOCORRO VILLANUEVA RODRIGUEZ

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Bernard Colas.

Soutenue en 1997

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les consequences d'une interaction entre sens, c'est a dire de l'effet de la stimulation d'une entree sensorielle sur la perception d'une sensation impliquant une autre entree sensorielle, sont parfois considerables au niveau du jugement qu'un groupe peut porter sur les produits qui lui sont soumis. Ce travail a pour objectif d'etudier les effets d'une stimulation orale sur la perception de l'intensite et de la qualite d'un stimulus olfactif, les deux stimulus etant administres simultanement mais separement. Le stimulus oral etait gustatif (sale ou sucre), visqueux (solution de cmc ou de gomme guar), ou chimique (eau gazeuse ou menthol). Les stimulus olfactifs, benzaldehyde ou butyrate d'ethyle, etaient presentes dans des sacs etanches, ce qui permettait de controler la composition de la phase gazeuse flairee et de mesurer le volume et la duree du flairage. Dans l'etude sur l'intensite, le seuil differentiel etait mesure au moyen d'epreuves par paire. Dans l'etude sur la qualite, les sujets devaient discriminer des solutions preparees par melange des deux composes. Les resultats montrent un faible effet d'une stimulation orale sur le volume et sur le nombre de molecules de stimulus olfactif flaires au niveau du seuil differentiel, cet effet variant avec la nature des stimulus oral et olfactif. Pour l'intensite de l'odeur, un seul effet significatif est observe : la gomme guar diminue le seuil differentiel du butanoate d'ethyle. Pour la qualite, un effet perturbateur du stimulus secondaire sur la capacite discriminative des sujets est mis en evidence ; cet effet depend de la nature du stimulus gustatif - seul le stimulus sale diminue les performances des sujets - et de ses modalites de presentation - un stimulus constant est moins perturbateur qu'un stimulus variable. Ces resultats suggerent qu'une stimulation secondaire affecterait plutot l'evaluation de la qualite de l'odeur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 206 P.
  • Annexes : 102 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.