Tailles et contenus en (g + c) des genomes des glomales. Complexite du genome et polymorphisme des adn ribosomiques chez une espece-modele : scutellospora castanea

par MICHEL HOSNY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de HUBERT DULIEU.

Soutenue en 1997

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les champignons endomycorhizogenes a arbuscules (glomales, zygomycetes) sont des symbiotes racinaires obligatoires. Leur germination en conditions controlees est difficile ce qui limite les investigations. Ainsi, l'obtention d'un extrait fongique pur exige des precautions lors des manipulations. Nous avons mis au point une methode permettant d'obtenir des spores pures a partir d'un tamisat de sol ; ce qui a ouvert la voie a l'experimentation de leur genome a grande echelle. Une courbe de denaturation (tm) de l'adn d'une espece-modele, scutellospora castanea, a ete definie, permettant la mise en evidence d'un taux faible en g + c, egal a 32%, mais refletant egalement une grande heterogeneite de cet adn. L'etude, par hplc, d'adn extrait de spores de 10 isolats de glomales a demontre une gamme de variation du contenu en g + c tres faible, comprise entre 30 et 35%, avec notamment un taux assez eleve de methylcytosine (mc), atteignant 4,26%. La cytometrie en flux a permis d'evaluer le contenu en adn des noyaux de spores de 12 isolats de glomales, allant de 0,14 a 1,15 pg d'adn/noyau. Un seul niveau de fluorescence a ete observe et considere comme egal a la valeur c. Cette methode a aussi servi a evaluer le nombre de noyaux par spore de s. Castanea a 520. L'adn de cette espece purifie sur gradient de csci est compose de 8 a 10% d'adnmt, et de deux autres fractions d'adn nucleaire de meme proportion. La courbe de reassociation de l'adn de cette espece a revele 4 familles d'adn repete, evoquant une organisation genomique assez complexe, mais surtout une longueur comparable a celle des eucaryotes superieurs. Le nombre de copies des unites d'adnr a ete etudie chez 2 especes ; il s'est revele egal a 95 et 55. La construction d'une banque genomique representative en phage embl3 a permis de rechercher des fragments d'adn, dont la taille moyenne est voisine de 16 kb, et par la suite, de detecter du polymorphisme dans l'adn ribosomique : tailles et unites sont differentes a l'interieur de l'espece. Ceci traduit sans doute un polyphyletisme (homoplasie) chez ces champignons, maintenant une heterogeneite intraspecifique resultant probablement du mode particulier de propagation vegetative de la structure cenocytique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 P.
  • Annexes : 191 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.