Influence de l'hydratation d'un milieu de culture gelose sur la croissance d'aspergillus oryzae

par CHRISTOPHE ABADIE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Patrick Gervais.

Soutenue en 1997

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'influence de l'hydratation des milieux de culture solides sur la croissance des champignons filamenteux, en particulier d'aspergillus oryzae, a ete etudiee par l'intermediaire de la vitesse hyphale, de la pression de turgescence, de la production de biomasse mycelienne, de la consommation de glucose et de la production de glycerol. Dans le but de proposer un modele de croissance d'aspergillus oryzae permettant de prevoir l'accroissement de la biomasse mycelienne a partir de la mesure de la vitesse hyphale, une etude des interactions entre les hyphes a ete realisee. L'etude de la vitesse hyphale montre qu'il existe une vitesse maximale observee lorsque les hyphes se developpent sur un milieu de culture gelose ayant une activite de l'eau precise. Une analyse theorique de la pression de turgescence, liee a la particularite des hyphes qui ont une croissance continue, a ete proposee. Ainsi, il est montre qu'une partie non negligeable de la pression de turgescence est continuellement transformee en augmentation de volume. L'evaluation de la turgescence est impossible a travers l'unique utilisation d'une sonde capillaire. Une methode a donc ete developpee pour estimer cette partie de la turgescence continuellement transformee. Cette etude de la pression de turgescence, realisee a partir de chocs osmotiques, montre qu'il existe une pression de turgescence maximale pour une activite de l'eau du milieu gelose precise et identique a celle induisant une vitesse hyphale maximale. De plus, la nature du solute depresseur utilise pour les chocs osmotiques est tres importante. L'etude des interactions a permis de proposer un modele de croissance de la biomasse mycelienne sur un milieu de culture solide. Seuls les phenomenes microscopiques (probabilite de choc entre les apex et coefficient de diminution de la vitesse comme facteurs limitants de la croissance) sont pris en compte pour l'elaboration de ce modele de croissance. Ce modele d'accroissement de la biomasse permet de definir, pour differents niveaux d'hydratation des milieux de culture solides, que l'augmentation de la biomasse mycelienne est une fonction lineaire du carre du temps. Pour corroborer le modele propose, une mesure des phenomenes macroscopiques que sont la quantite de biomasse produite par un mycelium, la quantite de glucose consommee et la quantite de glycerol produite par ce meme mycelium, a ete realisee. Les mesures experimentales de la quantite de biomasse produite par un mycelium en fonction des niveaux d'hydratation du milieu de culture solide confirment les simulations effectuees a partir du modele propose. Les mesures de consommation du glucose et de production de biomasse contribuent a preciser les adaptations metaboliques des hyphes en fonction des niveaux d'hydratation du milieu de culture gelose.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 154 P.
  • Annexes : 93 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.