Effets des beticolines, toxines fongiques, sur la proliferation et la steroidogenese de cellules corticosurrenales transformees par l'oncogene ras

par GUOQING DING

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Bernard F. Maume.

Soutenue en 1997

à Dijon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons montre pour la premiere fois que des toxines fongiques, les beticolines, extraites du champignon cercospora beticola, inhibaient la proliferation de cellules tumorigenes corticosurrenales transformees par l'oncogene c-ha-ras#e#j ou cellules rtac (ras-transformed adrenocortical). Les beticolines-1, -2 et -13 (cl#5#0 250 nm) et les beticolines-0,-6 et -11 (cl#5#0 500 nm) les plus hydrophobes ont ete les plus actives. Les beticolines plus hydrophiles -3 et -4 ou -5, -7, -9 et -12 ont ete peu actives ou inactives. Les cellules traitees par la beticoline-1 ont montre une forte fluorescence intracellulaire au microscope confocal laser apres 1 augmentant avec le temps ; celles traites par les beticolines-3 et -12, meme apres 24 h, n'etaient pas differentes des temoins. Ceci suggere que la beticoline-1 mais non la beticoline-3 ou -12 penetre dans les cellules rtac et que l'activite inhibitrice de la beticoline-1 est liee a son internalisation dans ces cellules. Les beticolines ont agit sur les ions ca#2#+ intracellulaires puisque l'ionophore calcique a23187 a aboli partiellement l'inhibition de la proliferation cellulaire. De plus les beticolines-1 et -2 mais pas -3 ont bloque la translocation de p21 ras vers la membrane plasmique et provoque son accumulation dans le cytosol. Ceci empeche la transduction du signal mitogenique. Enfin les beticolines-1 et -2 ont induit dans les cellules rtac apres 2 ou 3 jours de traitement, une inhibition de la steroide 11beta-hydroxylase. Par contre, elles se sont montrees inactives vis a vis des autres enzymes de la steroidogenese. Les beticolines actives apparaissent donc comme des agents therapeutiques potentiels contre les cancers dependant de ras ou des outils pharmacologiques pour leur etude. Enfin elles peuvent se reveler des outils interessants en endocrinologie ou pathologie endocrinienne des steroides.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 P.
  • Annexes : 143 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.