Etude des mécanismes cellulaires et moléculaires de la bêta-oxydation peroxysomale chez les levures. Effets sur la biotransformation du ricinoléate de méthyle en gamma-décalactone

par Yves Pagot

Thèse de doctorat en Sciences de l'alimentation, biochimie, biologie moléculaire, biotechnologie

Sous la direction de Jean-Marc Belin.

Soutenue en 1997

à Dijon .


  • Résumé

    La biotransformation d'acides gras en en gamma-décalactone a fait l'objet de nombreux dépôts de brevets, la majorité des procédés décrits dans ces brevets utilise l'aptitude de souches de levures à produire la lactone à partir d'acide ricinoléique ou de ses dérivés. Les conditions physico-chimiques de cette biotransformation étant assez bien maitrisés, une amélioration des rendements de biotransformation passe par une meilleure connaissance des événements cellulaires, moléculaires et biochimiques impliqués. On sait déjà que l'acide ricinoléique est catabolisé en acide 4-hydroxy-decanoïque, précurseur direct de la gamma-décalactone, par la bêta -oxydation peroxysomale. L'objet premier de ce travail était d'identifier les étapes critiques de ce métabolisme, tant au niveau de l'accessibilité du substrat au peroxysome qu'au niveau de la bêta-oxydation elle même. Le transfert de l'acide gras vers le peroxysome a été etudié chez une levure modèle, Pichia guilliermondii. Si l'entrée de l'acide gras dans la cellule n'est pas limitante, par contre le mécanisme d'entrée dans le peroxysome est au moins partiellement carnitine dépendant et potentiellement limitant pour la biotransformation du ricinoléate de méthyle en gamma-decalactone. La bêta-oxydation a été étudiée chez la levure Yarrowia lipolytica chez laquelle on dispose des outils moléculaires nécessaires. Il a été ainsi possible d'identifier une famille multigénique de l'acyl-coa oxydase. L'activité de cette enzyme est limitante pour la bêta -oxydation peroxysomale chez cette levure. Cependant, une surexpression de l'activité de la bêta-oxydation provoque une diminution de la production d'arôme. Cette diminution est liée à une accélération de la consommation de la lactone formée. Il a été possible de développer un nouveau procédé de biotransformation du ricinoléate de methyle en gamma-decalactone utilisant les propriétés physiologiques d'une souche génétiquement transformée de la levure Yarrowia lipolytica. Ce procédé qui utilise l'auxotrophie pour l'uracile de cette souche pour maintenir les cellules en phase non-proliférante a permis d'obtenir les plus forts rendements de biotransformation publiés à ce jour

  • Titre traduit

    Study of cellular and molecular mechanisms involved in peroxisomal bêta-oxidation in yeasts. Effects on the biotransformation of methyl ricinoleate into gamma-decalactone


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (180 p.)
  • Annexes : Bibliographie : 214 références

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. BU Le Cortex.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1997/2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1997DIJOS002
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.