Le rôle du voisinage orthographique lors de la reconnaissance visuelle des mots

par Stéphanie Mathey

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Daniel Zagar.

Soutenue en 1997

à Dijon , en partenariat avec Laboratoire d'Etude de l'Apprentissage et du Développement (LEAD) (Dijon) (laboratoire) .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est d'apporter une contribution à la compréhension des mécanismes d'accès au lexique en manipulant le voisinage orthographique en décision lexicale. Les résultats des expériences 1 et 2 montrent un effet facilitateur de fréquence du voisinage. Cet effet ne varie pas en fonction de la longueur des stimuli et semble du a un biais de réponse positif induit par la tâche. Dans les expériences 3 et 4, nous étudions l'effet de mots orthographiquement proches du stimulus, non-comptabilises dans la définition traditionnelle du voisinage : les voisins par suppression d'une lettre. Les performances d'identification des mots ayant un voisin fréquent par suppression sont comparables à celles des mots sans voisinage. Ces performances sont inférieures à celles des mots ayant un voisin fréquent traditionnel, ce qui réplique nos précédents résultats. Enfin, dans les expériences 5, 6 et 7, nous examinons si les relations de voisinage existant entre les voisins d'un stimulus jouent un rôle sur la reconnaissance de ce stimulus. Des simulations effectuées avec le modèle d'activation-interactive sur des lexiques artificiels permettent de prédire un effet facilitateur de dispersion du voisinage, observe expérimentalement pour les mots et les pseudomots. Par ailleurs, un effet inhibiteur de fréquence du voisinage apparait lorsque les pseudomots sont difficiles, ce qui suggère l'origine stratégique de l'effet. Les résultats de cette recherche sont compatibles avec l'hypothèse d'inhibition latérale postulée dans le modèle d'activation-interactive, mais semblent en partie dépendants de la difficulté de la tâche. Des interprétations stratégiques basées sur les caractéristiques du voisinage orthographique ou sur l'activation globale du lexique sont examinées.

  • Titre traduit

    The role of orthographic neighborhood in visual word recognition


  • Résumé

    The aim of this research is to contribute to the understanding of lexical access mechanisms by manipulating orthographic neighborhood in lexical decision tasks. The results of experiments 1 and 2 show a facilitatory neighborhood frequency effect. This effect does not vary as a function of word size and may be due to a positive response bias induced by the task. The effect of orthographically similar words, neighbors by suppressing one letter, is examined in experiments 3 and 4. Identification performance for words with suppression neighbors and words with no neighbor are identical. We also replicate the facilitatory neighborhood frequency effect with traditional neighbors. In experiments 5, 6, and 7 we examine if a neighborhood relationship between the neighbors of a stimulus plays a role on the visual recognition of that stimulus. A facilitatory neighborhood distribution effect is observed, which is correctly predicted by the interactive-activation model. In addition, an inhibitory neighborhood frequency effect appears when the pseudoword context is difficult, which suggests a strategic bias. As a whole, the results are compatible with the interactive-activation model, but seem to vary according to the task difficulty. Explanations based on strategic effects are examined.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Le rôle du voisinage orthographique lors de la reconnaissance des mots


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie, 77 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T62

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1997DIJOL004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Le rôle du voisinage orthographique lors de la reconnaissance des mots
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 173 p.
  • ISBN : 2-284-00706-6
  • Annexes : Bibliogr. : p. 166-173.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.