Amélioration des modèles par recalage : application aux structures spatiales

par Valérie Feuardent

Thèse de doctorat en Mécanique

Sous la direction de Marie Reynier.

Soutenue en 1997

à Cachan, Ecole normale supérieure .


  • Résumé

    Les modèles de calcul doivent permettre de prédire le comportement de structure complexe de façon précise. Il s'agit de minimiser la distance séparant les résultats de calcul (modèles éléments-finis) des données expérimentales (vibrations libres). Pour cela, la technique itérative de localisation-correction basée sur la notion de mesure d'erreur en relation de comportement (incluant une mesure d'erreur dynamique) est utilisée. Une base réduite de projection est proposée pour le recalage concernant les modélisations à grand nombre de degrés de liberté. Cette base construite à l'aide d'une méthode de sous-structuration a la particularité d'être associée aux tests expérimentaux. La robustesse au bruit de la méthode est considérée. Au niveau des résultats, l'étape de localisation des erreurs de modélisation est particulièrement performante et le problème inverse de détermination des paramètres dans le processus de correction ne rencontre pas de difficulté de résolution. Les erreurs faites lors de la modélisation des masses et des raideurs sont corrigées en quelques itérations.

  • Titre traduit

    Modeling improvement with updating method : spatial structures application


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (137 p.)
  • Annexes : 73 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CTLes / THE FEU
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE FEU (Salle de réf.)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.