Thermometrie et origine des eclogites peralumineuses : cas des pyroxenites a grenat-corindon des beni bousera (nord du maroc)

par HASSAN CHRIFI ALAOUI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jacques Kornprobst.

Soutenue en 1997

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les eclogites peralumineuses du massif ultramafique des beni bousera ont la particularite de fournir des temperatures elevees par les thermometres d'echange fe-mg entre le cpx et le grt (ellis et green, 1979 ; ai, 1994) ; par consequent, elles apparaissent a tort comme de plus haute temperature que les websterites et les peridotites environnantes. L'etude naturelle couplee a une etude experimentale entre 13 et 20 kbar et de 1050 a 1200c nous a permis de mettre en evidence l'invalidite des equations thermometriques cpx-grt pour ce type de roche, les concentrations en calcium du grenat (x#g#r#t#c#a) n'etant pas prises correctement en compte dans les modeles d'activites. L'etude geochimique des eclogites du manteau montre que ces dernieres peuvent etre regroupees au sein de deux lignees distinctes. Une lignee ferreuse est caracterisee par un rapport al#2o#3/feo#t#o#t < 2. 7, et une lignee alumineuse qui correspond aux eclogites peralumineuses (al#2o#3/feo#t#o#t > 2. 7). Les differences entre ces deux lignees permettent de suggerer qu'elles ont des origines et des modes d'evolution distincts. L'hypothese d'une origine a partir d'un protolite riche en plagioclase parait plausible pour les eclogites peralumineuses au regard de ses caracteristiques geochimiques (teneurs faibles en fer et en y, spectres de terres rares appauvris en terres rares lourdes et a anomalie positive en eu). Une origine par fractionnement a haute pression de pyroxene et de grenat est examinee pour rendre compte de la lignee riche en fer. Une etude experimentale entre 15 et 25 kbar et de 1100 a 1200c confirme les observations petrographiques sur la stabilite d'assemblages a plagioclase dans les conditions de haute pression du facies des lherzolites a grenat, pour des compositions riches en ca et al comparables a celles des eclogites peralumineuses. Elle permet de mettre en evidence l'existence d'un nouveau sous-facies dans le facies des lherzolites a grenat qui pourrait etre appele le <<<>sous-facies beni bousera<>>>.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 P.
  • Annexes : 151 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.