Evidences pour un role de la region 5q31-q33 dans la susceptibilite aux infections parasitaires

par SANDRINE MARQUET

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de ALAIN DESSEIN.

Soutenue en 1997

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les bilharzioses qui infectent plusieurs centaines de millions d'etres humains sont associees a une mortalite elevee et a des souffrances considerables. L'etude d'une population du nord est bresilien a permis a notre laboratoire de faire la part entre les facteurs environnementaux et les facteurs de l'hote dans le determinisme des niveaux d'infection et a suggere l'existence d'un gene majeur qui controlerait ce phenotype. Le principal objectif de notre travail a ete de localiser ce gene en utilisant une approche de recherche systematique sur l'ensemble du genome de 150 sujets. Les marqueurs d5s636 et csf1r ont permis de localiser ce gene sm1 dans la region 5q31-q33 contenant de nombreux genes impliques dans la differenciation des lymphocytes-t auxiliaires. Ceci est compatible avec l'analyse immunologique des memes sujets montrant une association entre la resistance/susceptibilite a l'infection et une reponse t auxiliaire de type th0/2/th0/1. L'interleukine 5 produite par les lymphocytes th0/2 est essentielle a la production des eosinophiles dont le nombre est tres augmente chez les sujets infectes par des vers. Notre groupe avait, par analyse de segregation obtenu de fortes evidences pour un controle des niveaux de production d'il5 par un gene majeur. Nous avons entrepris sa localisation et avons obtenu un lod score suggestif d'une liaison entre un marqueur, d4s428, du chromosome 4 et ce gene. Nous avons entrepris l'identification de sm1 en recherchant si un ou plusieurs polymorphismes au sein de genes candidats presents dans l'intervalle de localisation de sm1 pourraient expliquer le phenotype niveau d'infection. L'ensemble de ces resultats indique que le developpement de la resistance humaine a s. Mansoni depend en grande partie des effets du gene sm1 qui intervient probablement dans le controle de la reponse immune au niveau de la differenciation des lymphocytes t auxiliaires. L'hypothese actuellement testee est que le locus 5q31-q33 joue un role important non seulement dans les bilharzioses mais egalement dans d'autres infections telle que le paludisme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 109 P.
  • Annexes : 116 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.