Etude des correlations des charges z 2 obtenues lors des collisions au+au aux energies incidentes de 150 a 400 mev/a avec le detecteur fopi

par PHILIPPE PRAS

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de ALAIN GENOUX LUBAIN.

Soutenue en 1997

à Clermont-Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous presentons ici des donnees experimentales obtenues avec le detecteur fopi phase i aupres de l'accelerateur sis pour des collisions au + au aux energies incidentes de 150 a 400 mev par nucleon. Nous mettons a profit la puissance des methodes de correlations de particules legeres pour mesurer simultanement la densite et la temperature des differentes regions excitees. Nous avons ainsi acces a un point dans le diagramme de phase de la matiere nucleaire qui permet de contraindre l'equation d'etat. En utilisant la methode de danielewicz pour reconstruire le plan de reaction sans auto-correlation, nous ne pouvons mettre en evidence la fameuse variation de masse des resonances dans le milieu nucleaire dense et chaud. Nous expliquons au contraire ce deplacement des masses, pour nos energies et notre systeme, par un simple effet cinematique. Afin de nous affranchir de biais experimentaux, nous appliquons des coupures en angles relatifs dont l'efficacite est determinee par le modele de coulomb modifie que nous avons developpe. Il prend desormais en compte des etats excites et reproduit correctement le flow et le squeeze-out. Il mene a une densite de freeze-out de l'ordre de 1/3 quand on respecte la partition energetique entre les effets thermiques et collectifs. Une methode originale d'extraction du fond coulombien dans les fonctions de correlation et d'excitation a egalement pu etre qualifiee par le code. Dans le cadre du concept geometrique des participants et des spectateurs, nous evaluons la densite des differentes sources en utilisant les resultats theoriques de d. H. Boal appliques a l'interferometrie de particules pseudo-. On conclue ici a l'invariance de la densite de freeze-out pour nos differentes energies faisceau. Seules de petites variations de taille de source, probablement dues a l'influence de leur duree de vie, ont pu etre observees avec la centralite des collisions. En supposant qu'un equilibre thermique est realise, nous comparons la validite des trois notions de temperatures nucleaires : t#o portee par l'energie cinetique des particules, t#i celle determinee au moyen de doubles rapports isotopiques ou isotoniques et t#e la temperature de freeze-out, relative aux etats excites du meme isotope de beryllium. Nous constatons une augmentation de la divergence entre t#i et t#e avec l'energie incidente, cette derniere temperature restant constante a la valeur de 4. 00. 5mev. Nous soulignons par ailleurs le comportement sensiblement different des zones spectatrice et participante. La contradiction entre la conservation de la charge et le sens physique de t#i qui varie avec le couple d'isotopes que l'on choisit, nous amene a remettre en question la confiance que l'on peut attribuer a cette derniere observable.

  • Titre traduit

    Study of charges z 2 correlations observed in au+au collisions at incident energies between 150 to 400 mev/a with the fopi detector


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 147 P.
  • Annexes : 135 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne (Aubière). Bibliothèque Sciences, Technologies et Staps.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2016-012791
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.