Contribution à la modélisation des transmissions hybrides thermiques électriques séries réalisation d'un bilan énergie-pollution en usage réel

par François Badin

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Michel Martin-Bouyer.

Soutenue en 1997

à l'Université Savoie Mont Blanc .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les émissions de polluants gazeux ou particulaires dues aux transports routiers sont la cause de nuisances de plus en plus sensibles dans les grandes agglomérations. De nombreuses actions sont menées actuellement dans le but de limiter ces nuisances en agissant sur la technologie des véhicules, sur le carburant ou en proposant des solutions alternatives. Le véhicule électrique constitue l'un des moyens utilisables actuellement pour limiter les émissions de polluants dans les centres villes, sa diffusion est cependant limitée par la très faible capacité énergétique des batteries et par un cout trop élevé pour un véhicule a vocation strictement urbaine. Le véhicule hybride, qui associe une chaine de propulsion classique et une électrique, pourrait constituer une solution à moyen terme pour ne pas polluer en centre-ville et conserver de bonnes capacités routières. Ce véhicule est cependant fort complexe, sa mise au point et son optimisation nécessitant une approche par modélisation. Le logiciel réalise par l'INRETS, en collaboration avec l'Université de Savoie et les constructeurs, permet d'évaluer les consommations de carburant et d'électricité du véhicule hybride. Après validation, ce logiciel a été utilisé dans le but de réaliser un bilan énergie-pollution du véhicule, selon un usage représentatif de conditions réelles d'utilisation. Les principaux résultats sont les suivants : * le véhicule hybride est très bien adapté aux usages urbain et périurbain pour lesquels il présenterait une réduction de consommation de carburant et d'émissions. * le véhicule hybride est mal adapté à un usage autoroutier, pour lequel il conduirait à une augmentation de la consommation. * le véhicule hybride permettrait de réaliser un transfert de consommation du carburant vers l'électricité. Le gain obtenu en émissions de polluants atmosphériques et en consommation d'énergies fossiles serait alors dépendant de la structure de production de l'électricité, il serait important en France du fait de la part prépondérante du nucléaire et de l'hydraulique dans la génération de l'électricité. Le véhicule hybride pourrait donc constituer à moyen terme un des éléments permettant de limiter les pollutions urbaines, il reste cependant à démontrer que ce concept est industrialisable dans des conditions économiques acceptables.

  • Titre traduit

    Hybrid power train modelling realisation of an energy-pollution balance of a hybrid vehicle in real-world usage conditions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (405 p.)
  • Annexes : 211 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Le Bourget-du-Lac, Savoie). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.