Architectures systemes pour la construction et l'execution de collecticiels

par SLIM BEN NOUREDDINE BEN ATALLAH

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Michel Riveill.

Soutenue en 1997

à Chambéry .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est d'etudier les architectures des collecticiels et les protocoles de controle qui regissent le travail cooperatif afin de faciliter la conception, la construction et l'execution de ces applications dans divers environnements (plates-formes, reseaux,). A la difference des travaux qui se sont interesses aux applications cooperatives, notre etude est fondee sur l'analyse des besoins des collecticiels a differents niveaux : de l'utilisateur, du support d'execution et du reseau. Le but recherche a travers cette est etude est de trouver des solutions generiques pour construire et utiliser des collecticiels. L'originalite de ce travail se situe a deux niveaux : _ la conception d'une architecture generique. L'un de nos objectifs est de proposer aux developpeurs d'application des methodes, des techniques et des outils qui facilitent et accelerent la mise en uvre des applications cooperatives. L'architecture que nous proposons est appelee coopscan. Elle decrite dans un modele d'agents communiquant qui representent les different modules intervenant dans un collecticiel. Conceptuellement, le agents de coopscan implantent les fonctions de cooperation qui permettent a plusieurs utilisateurs de partager un espace commun en temps reel. Cette architecture est fondee sur une strategie de construction par reutilisation de modules logiciels existants. La validation de coopscan est faite a travers le developpement de deux applications cooperatives : une application de telereunion et un navigateur world wide web cooperatif. _ la conception et la mise en uvre de protocole de controle. Le second aspect auquel nous nous interessons est celui de la conception et la mise en uvre des fonction de cooperation. Plus particulierement, nous nous interessons a la gestion des contextes partages par les utilisateurs d'un collecticiel et les protocoles de connexion/deconnexion dynamique de participants. Dans ce contexte, nous proposons une classification de ces protocoles en fonction de la repartition de leur execution. La validation experimentale de ces protocoles est faite dans l'implantation des deux applications pilotes introduites plus haut.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 P.
  • Annexes : 111 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Le Bourget-du-Lac, Savoie). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.