Dynamique des structures de propriété et comportements stratégiques des moyennes entreprises industrielles

par Fabrice Le Vigoureux

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Patrick Joffre.

Soutenue en 1997

à Caen .


  • Résumé

    La moyenne entreprise est relegitimée comme objet d'étude par l'évolution de la pensée stratégique et les formes contemporaines de concentration, à dominante plus financière que technique. Elle est définie théoriquement dans cette thèse à l'aide de deux attributs fondamentaux du droit de propriété : l'exclusivité et la transferabilité. Cette définition n'excluant aucune forme d'actionnariat, elle permet la mise en relief de toute la richesse du tissu économique intermédiaire, au sein duquel coexistent de manière plus équilibrée des unités indépendantes, adosse��es ou contrôlées par des groupes financiers ou industriels. Les mouvements d'externalisation des grandes firmes, les réticences moins nettes des entreprises personnelles et familiales à s'ouvrir ou à se céder à des actionnaires externes, la vitalité des mouvements démographiques et l'augmentation du nombre de défaillances des structures indépendantes constituent les signaux forts d'une recomposition de l'actionnariat des firmes moyennes. Sous l'emprise de ces évolutions, la structure de propriété, résultant de l'interaction plus ou moins forte entre les fonctions de direction, de contrôle et d'assomption du risque, est considérée comme une variable déterminante pour différencier la population des moyennes entreprises. Deux questions de recherche constituent sur ces fondements le fil directeur de la thèse. La première s'intéresse aux relations entre la structure de propriété d'une moyenne entreprise et son comportement stratégique. L'analyse d'une enquête menée par questionnaire dans le secteur agro-alimentaire (91 entreprises répondantes retenues) révèle notamment que les entreprises adossées constituent les formes les plus entrepreneuriales. La seconde question de recherche s'attache à extraire la logique stratégique d'une décision de cession partielle ou totale de la moyenne entreprise indépendante. Quatre scénarios de cession, étroitement liés a l'attachement des propriétaires a la firme, sont identifiés à l'aide de huit études de cas menées dans l'industrie.


  • Résumé

    The medium-sized firm has once again become a legitimate subject of research due to the development of strategic thinking and contemporary forms of concentration which are more financial than technical. The medium-sized firm is defined in theory in this doctoral dissertation with the help of two fundamental characteristics of the right of ownership : exclusivity and transferability. The definition given in this dissertation does not exclude any type of shareholding and therefore allows us to emphasize the richness of the intermediate economic fabric, in the core of which units coexist in a more balanced manner, either independent, backed or controlled by financial or industrial groups. A number of important signs indicate the restructuring of shareholding in medium-sized firms : externalization trends of large firms, willingness of personal and family business owners to open or transfer their firms to outside shareholders, vitality of demographic trends, increasing number of independent structures going bankrupt. In the grip of these changes, ownership structure, which is a result of the more or less strong interaction between managerial, control and risk-bearing functions, is considered as a decisive variable to differentiate the medium-sized firm population. On these foundations, two fields of research make up the guiding theme running through this dissertation. The first one concerns the relationships between the ownership structure of a medium-sized firm and its strategic behavior. The analysis of a survey carried out in the food sector (91 firms who completed the questionnaire were retained) reveals among other things, that backed firms are the most entrepreneurial ones. The second area of research endeavors to uncover the strategic logic behind a decision to partially or totally transfer an independent medium-sized firm. Four transfer patterns, all closely linked to owners' attachment to the firm, are identified with the help of eight case studies carried oput in industry.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (354-91 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 333-349. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la documentation. Infothèque du Pôle Universitaire des Sciences de Gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : OA 971T
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.