Les jeunes marocains scolarisés face aux médias : l'exemple de Rabat

par Abdennebi Mehni

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Georges Thibault.

Soutenue en 1997

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La presente etude porte sur les rapports qu'entretient une partie de la population scolarisee de la ville de rabat avec les moyens d'informations audiovisuels (radio, television), et les supports ecrits (presse ecrite et livres non scolaires). Pour comprendre le comportement et les attitudes des jeunes interroges dans l'espace et dans le temps nous avons utilise comme instrument d'observation l'enquete par questionnaire aupres d'un echantillon - pris au hasard - de 500 eleves frequentant exclusivement les etablissements de l'enseignement public du second degre. La premiere partie, est consacree a la radio elle traite de l'infrastructure technique et de l'equipement et fait ressortir une evolution progressive du reseau de diffusion et de la penetration massive du transistor dans les differentes couches socio-economiques dans l'espace considere ainsi que les habitudes d'ecoute des jeunes enquetes ainsi et le profil de la programmation des differentes stations frequentees. Il en ressort que devant la multiplicite des stations radiophoniques, les interroges usent de leur possibilite de choix d'ecoute entre les stations nationales et internationales a la recherche d'une plus grande variete d'opinion et un sens plus developpe de la critique. La deuxieme partie, est reservee a la television, a son cadre juridique et a l'infrastructure technique. Elle decrit les attitudes des telespectateurs face a la programmation. Ces derniers se comportent a l'egard des programmes offerts en fonction de leurs interets et de leurs possibilites de perception du produit diffuse. La troisieme partie est reservee aux supports ecrits. Elle examine dans un premier temps le contexte economique et juridique de la presse ecrite, ainsi qu'a la frequentation de la presse (quotidienne et periodique). Celle-ci semble patir de la desaffection des jeunes interroges, pour des raisons qui relevent des specificites de ces supports (contenu informationnel, la langue utilisee. . ), mais aussi du niveau d'instruction des lecteurs et de leur appartenance socio-professionnelle. Quant a la lecture des livres non scolaires, cette pratique s'avere peu repandue. Les variables d'etude retenues ne suffisent pas a expliquer le faible interet porte a la lecture qui releve de l'absence d'une tradition culturelle et de problemes d'ordre institutionnels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (340 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.