Un exemple de cryptokarst en région tempérée : le karst de Casteljaloux (Lot-et-Garonne). Géomorphologie - hydrochimie

par Jean-Christophe Pellegrin

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Noël Salomon.

Soutenue en 1997

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Le cryptokarst de Casteljaloux (Lot-et-Garonne) est situé sur la rive gauche de la Garonne à 80 km au Sud-Est de Bordeaux à une altitude comprise entre 150 et 70 m. La région au Sud de Casteljaloux est à la limite Nord-Est de l'épandage des sables des Landes, formation continentale éolienne quaternaire qui a recouvert les formations continentales terrigènes, marines et lacustres du tertiaire. L'arrivée de cette nappe sableuse a modifié à la fois la morphologie du paysage, la végétation, mais a aussi totalement changé les caractéristiques hydrographiques de la région. L'intéraction entre cette couverture sableuse et les bancs calcaires karstifiés sous-jacents a entrainé l'apparition en surface, et en sub-surface, de formes spécifiques. Le soutirage du sable dans les conduits karstiques favorise l'apparition des dépressions, et des cuvettes. Lors du creusement des vallées par les ruisseaux, notamment au cours de la dernière glaciation (Wurm), certaines parties du karst de Casteljaloux se sont retrouvées coupées de toute arrivée d'eau. Ce phénomène, allié à la faible épaisseur des couches calcaires et l'absence de pendage, a stoppé rapidement l'évolution karstique, figeant ces petits karsts dans leur relative jeunesse d'origine. Dans les parties du karst de Casteljaloux encore alimentées par les nappes phréatiques, la superposition en couches minces de calcaires lacustres karstifiables et de molasses continentales ou de marnes marines, oblige les réseaux à se développer horizontalement. La présence d'une couverture sableuse et la morphologie des réseaux influent directement sur le fonctionnement hydrochimique des exutoires. La spéleogénèse du karst de Casteljaloux commence bien avant la remontée flandrienne. Certains conduits existaient déjà au début de la dernière glaciation wurmienne, avant l'arrivée des sables vers - 30 000 ans. La limite d'âge minimum de ce karst se situerait à - 40 000 ans.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 p.)
  • Notes : publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 76 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Géographie - Cartothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 3877-59
  • Bibliothèque : Fonds de karstologie Jacques Choppy.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2.1 FG PEL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.