Du Ndëp, un spoupçon de JE : approche clinique et psychanalytique d'un rituel thérapeutique au Sénégal, le Nde͏̈p

par Aminata Diop-Ben-Geloune

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Odile Reveyrand-Coulon.

Soutenue en 1997

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Leebu, Serer et Wolof partagent quelques coutumes et institutions convergentes. Lorsqu'une personnalité appartenant à leurs ethnies souffre d'un désordre dont l'étiologie se trouve référée aux pangol-rab (êtres invisibles) occupant l'espace corporel et psychique, un NDEP est demandé et pratiqué. De quelle problématique relève t-il? Qu'est-ce qui y est opérant ? Reconnu en tant que thérapie collective, n'introduit-il pas une dimension individuelle, donc psychique? Afin de répondre à ces questions, nous nous sommes rendues au Sénégal dans le but de vérifier l'hypothèse suivante : le processus de structuration s'accompagne d'une angoisse d'autant plus prégnante que la culture prépare l'humain à une forme d'être. Tiraillé entre désir et réalité, il développe des symptômes codifiables au sein de sa culture qui elle, dispose d'une batterie de thérapies. Parmi celles proposées par la culture sénégalaise, il en est une qui renvoie à la dimension analytique et au cours de laquelle la mise en langage de ce qui a été imprimé chez le sujet l'amène vers une résolution d'angoisse et une inscription dans l'ordre symbolique qui lui préexiste. Pour ce faire, ce traité argue d'une triple approche : anthropologique : conception de l'être, représentation du désordre ; psychologique : codification du syndrome de la possession, analyse de situations ; psychanalytique : cadre réel, imaginaire et symbolique. Ainsi, des concepts tels que signifiant, fantasme, rêve, corps, mythe, langage, transfert. . . En un mot, l'histoire intime du sujet est interrogée par le biais de la dynamique sous-jacente à la danse, au maternage, aux chants-devises, mais aussi à la relation ndepe-ndepkat. Ce cadre demeurant contenant, le sujet s'autorise à dénouer son histoire et à exprimer du désir auprès de ndepkat habilités à l'entendre. L'accompagnement vise le délogement du rab du corps du possédé vers l'autel ancestral et l'inscription du sujet dans l'ordre symbolique de ses pères.

  • Titre traduit

    The NDEP : a suspicion of I : a clinical and psychoanalytical approach of a Senegalese therapeutic ritual, the NDEP


  • Résumé

    Leebu, Serer and Wolof share some convergent customs and institutions. When a personality belonging to their ethnicities suffers of disorder of which etiology is referred to pangol-rab (invisibles creatures) occupying bodily and psychical space, NDEP is asked and practiced. What sort of problematic does it reveal? What efficiency does appear on it? Acknowledged as a collective therapy, doesn't it show in an individual and psychical dimension? In order to find answers to these questions, we have betaken ourself to Senegal to verify this hypothesis : the structuring process is accompanied with an anguish all the more as deep that culture prepares human to a form of being. Pulled about desire and reality, he unfolds codifiable symptoms amid his culture which settles a battery of therapies. Among those, Senegalese culture proposes one which refers to an analytical dimension and in the course of which the drawing up in language of what has been printed inside the subject brings him towards an anguish resolution and an inscription into the symbolic order which pre-exists towards him. This treaty argues a triple approach : - anthropological : conception of the human being, representation of disorder,- psychological : codification of madness, analysis of the situations, -psychoanalytical : real frame, imaginary and symbolic, so concepts such as signifying, phantasm, dream, body, myth, language, transfer. . . In a word, the intimate story of the subject, are asked through the underlying dynamic of dance, handling, watch songs but in the relation ndepe-ndepkat, too. This frame staying as a holder, the subject allows himself to untie his story and express his desire close to the ndepkat empowered to hear him. The accompaniment aims at the dislodgement of the rab towards the ancestral altar and the registration of the subject in his fathers' symbolic order.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (516 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 1997/9

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1997BOR21019
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.