Production de faisceaux secondaires de 42 Sc dans l'état isomérique et fondamantal, et mesure comparative de section efficace totale de réaction sur ces deux états

par Dominique Lestrade

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Alain Fleury.

Soutenue en 1997

à Bordeaux 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les isomeres, etats excites de longue duree de vie observes dans beaucoup de noyaux, offrent la possibilite d'etudier une reaction nucleaire avec dans la voie d'entree des noyaux ayant une configuration differente de l'etat fondamental. Des faisceaux secondaires de 42sc isomeriques ont ete produits par reaction de transfert d'une paire p-n d'une cible de carbone ou d'helium sur un noyau de 40ca a 30 a mev. Des puretes isomeriques allant de 55 a 98% ont ete mesurees pour ces faisceaux. L'intensite des faisceaux etait de 100 a 200 pps. La fragmentation de projectile de 50cr a 63 a mev sur des cibles de be, c et ni a aussi permis de produire des faisceaux de 42sc isomeriques. Des intensites de 1300 pps et une purete isomerique moyenne de 28% ont ete obtenus avec ces faisceaux. Les faisceaux secondaires de 42sc produits par reaction de transfert de nucleons ont ete utilises pour mesurer la section efficace totale de reaction induite par les etats isomerique et fondamental du 42sc sur le carbone a 20 a mev. Le but de cette mesure est de permettre une analyse comparative du rayon de ce noyau dans ses deux etats. La methode experimentale retenue est la methode dite du rayonnement associe : les reactions nucleaires sont comptabilisees par des coincidences entre un ion incident et un rayonnement gamma detecte par un ensemble de nai couvrant un angle solide proche de 4 pi autour de la cible de carbone. Des mesures relatives de la differences entre les sections efficaces totales de reaction induites par les deux etats du 42sc ont ete realisees en fonction de la purete isomerique des faisceaux et des resultats obtenus avec les noyaux contaminants (38ar, 39k et 41ca). Les resultats de ces mesures nous permet de conclure que la difference de rayon entre les deux etats du 42sc, si elle existe, doit etre inferieure a 18%.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 138 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FT 97.B-1618
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTR 97.B-1618
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.