Etude de l'emanation du radon a partir de residus de traitement de minerais d'uranium. Mise en evidence de relations entre le facteur d'emanation et les caracteristiques du materiau

par DELPHINE PELLEGRINI

Thèse de doctorat en Sciences appliquées. Terre, océan, espace

Sous la direction de Alain Chambaudet.

Soutenue en 1997

à Besançon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'industrie miniere de l'uranium conduit a une quantite importante de residus contenant encore certains radionucleides, dont le thorium-230 et le radium-226, qui generent du radon-222. Sans mesure de protection, l'exposition au radon peut devenir significative pour des populations vivant a proximite des sites de stockages de residus miniers. Il est donc necessaire de prendre en compte cette voie d'exposition dans les etudes d'impact radiologique. Le facteur d'emanation, c'est-a-dire la proportion d'atomes de radon qui s'echappe des particules de materiaux solides, intervient directement dans l'evaluation du terme source radon. Il peut etre determine pour un materiau donne par des mesures experimentales en laboratoire. Des facteurs d'emanation allant de 0,08 a 0,33 ont ete obtenus sur un residu minier en provenance de jouac (limousin), pour des teneurs en eau variees. Afin de reduire les relations de dependance entre certains parametres de l'emanation, des phases plus simples, la kaolinite, et des resines polymeriques, ont ete etudiees. Ces experimentations nous ont guides dans la selection des mecanismes et parametres a considerer pour le developpement d'un modele de l'emanation. L'ensemble des resultats obtenus a permis de mettre en evidence le phenomene de sorption du radon, dans des proportions plus ou moins importantes selon les materiaux. L'influence de la teneur en eau sur l'emanation a partir de materiaux contenant de fines particules a ete confirmee : l'emanation augmente avec ce parametre jusqu'a la formation d'un film continu d'eau en surface des particules, puis se stabilise. Cet effet de l'eau se situe dans une gamme de teneur en eau qui depend de la porosite du materiau. La presence de phases amorphes gonflantes peut par ailleurs etre a l'origine d'une forte emanation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 69 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B-438
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.