Contribution a l'etude de l'adn mitochondrial de mollusques gasteropodes pulmones terrestres polymorphisme de restriction et sequencage

par RAPHAELLE BORGO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Lucien Gomot.

Soutenue en 1997

à Besançon .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nos travaux concernent l'etude de l'adn mitochondrial (= adnmt) de mollusques gasteropodes pulmones terrestres du genre helix. Apres avoir mis au point des techniques performantes d'extraction de l'adnmt chez les escargots (genre helix), nous avons realise des experiences de digestion enzymatique des adn mitochondriaux obtenus. Cela nous a permis de reveler un polymorphisme inter et intraspecifique important pour les especes helix aspersa maxima (animaux d'elevage), helix pomatia (animaux sauvages) et helix lucorum (animaux sauvages). Afin de pouvoir detecter d'eventuelles fraudes dans les conserves ou les plats prepares d'escargots, nous avons concu une methode fiable et moderne basee d'une part sur l'amplification d'une portion des genes mitochondriaux ribosomaux 12s et 16s par pcr et d'autre part sur le polymorphisme de restriction des produits obtenus en pcr. Ainsi, en employant deux enzymes de restriction, il est possible de distinguer achatina fulica d'helix pomatia et helix lucorum d'helix pomatia, ces especes etant celles qui occasionnent le plus de fraudes. Nous avons egalement realise des essais d'hybridation entre les deux sous-especes helix aspersa aspersa (petit gris) et helix aspersa maxima (gros gris). Nous avons suivi la croissance des hybrides obtenus : nos resultats revelent que les hybrides presentent tous un taux de croissance inferieur a celui de leur geniteur, qu'ils montrent souvent une heterogeneite de taille qui s'accentue au moment de la maturation sexuelle et qu'ils sont fertiles. Notre etude des portions de genes 12s et 16s des 2 sous-especes et de leurs hybrides respectifs semble confirmer la theorie de l'heredite maternelle de l'adnmt et elle nous a permis, grace a la technique de pcr-rflp, de distinguer helix aspersa aspersa d'helix aspersa maxima ainsi que leurs hybrides respectifs entre eux. L'analyse des sequences d'une partie des genes mitochondriaux ribosomaux 12s et 16s nous a conduit a elaborer des arbres phylogenetiques qui sont globalement en accord avec ceux obtenus par comparaison des caracteres morphologiques ou physiologiques. Ainsi helix lucorum apparait tres proche d'helix pomatia et on observe que les populations d'afrique du nord d'helix aspersa presentent des taux de divergence eleves avec celles de france.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 149 P.
  • Annexes : 198 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.