Enjeux de l'appropriation sociale des technologies de l'information géographique pour l'aménagement territorial : études de cas en France et au Québec

par Stéphane Roche

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Baptiste Humeau.

Soutenue en 1997

à Angers .


  • Résumé

    Tres peu de travaux ont porte jusqu'a present sur l'etude des liens qui existent entre les hommes (des acteurs de l'amenagement), l'espace (le territoire sur lequel porte leur reflexion) et l'appropriation des technologies (les outils geomatiques qu'ils utilisent). Plus particulierement, on connait peu de chose des implications reelles du developpement d'un sig en milieu municipal sur les processus d'amenagement. Cette recherche descriptive, placee dans une logique de decouverte, se fixe pour objectif de mieux comprendre les processus d'appropriation sociale des technologies de l'information geographique (tig) par les acteurs de l'amenagement et leurs implications sociales et spatiales, et reciproquement le role du contexte culturel, organisationnel et spatial dans ces phenomenes d'appropriation. La methodologie de recherche s'organise autour de quatre etudes de cas exploratoires comparatives sur des villes francaises et quebecoises, completees par une enquete et des entretiens institutionnels. Les resultats obtenus demontrent qu'un sig est une construction sociale, le reflet de certaines pratiques spatiales, profondement ancree dans son contexte de developpement (local et national). Il se caracterise par des modes d'appropriation sociale differencies selon la nature des acteurs, lesquels marquent profondement les dynamiques socio-spatiales locales.

  • Titre traduit

    The interests at stake in the social appropriation of geographical information technologies for regional planning case studies from france and quebec


  • Résumé

    The relations between planners, their area of activity, and their appropriation of geomatic technologies have seldom been studied to date. In particular, little is known of the real implications for the planning process of developing a gis at municipal level. The aim of this descriptive research is to improve understanding of the process of social appropriation among planners of geographical information technology (git), and the influence of the cultural, organisational and spatial context on this process of appropriation. The research methodology is based on four exploratory and comparative case studies of french and quebecois towns, accompanied by a survey questionnaire and institutional interviews. The results show that a gis is a social constuction that reflects certain spatial practises and is deeply rooted in its developmental context. It is also characterised by different forms of social appropriation, depending on the type of participant, that have a deep influence on local socio-spatial dynamics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (485 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 434 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE 1997 ROC
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.