La question du sens commun et du logos dans la lecture heideggerienne d'heraclite et de nietzsche

par Catherine Draperi

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Garelli.

Soutenue en 1997

à Amiens .


  • Résumé

    Chez heraclite, nietzsche et heidegger, la pensee nous parait s'assigner pour tache, non une plus ample determination de l'etant, mais une comprehension de l'etre. Ce travail interroge le site de l'homme, en deca de toute dichotomie entre realite objective et realite subjective, dans le rapport insigne qu'il noue a l'etre. Le lieu d'un tel rapport est recherche dans l'articulation du dire et du devenir, que l'antique langue grecque nomme "logos", toujours recouverte dans l'ordre de la representation logique par celle du discours et du temps. Il s'agissait de demander a quel sens commun l'ouverture a la nouveaute de l'etant en appelle. Nous avons tente de mettre en oeuvre un dialogue entre les trois pensees auxquelles nous nous confrontons, dans une perspective indiquee par heidegger sous les traits de "l'autre pensee". Explicitement envisages par heidegger comme des jalons dans le developpement de la pensee occidentale, les textes d'heraclite et de nietzsche nous ont paru constituer des jalons au sein de son propre cheminement, dont ils nous semblaient pouvoir faire surgir une part d'impense. La ou heidegger voit dans l'inauguration de la pensee occidentale le lieu d'une nihilisation physique, nous y avons vu la prefiguration d'une nihilisation logique, imputable a l'orientation determinante de la pensee. Cette orientation, quoique soulignee par heidegeger, ne nous a pas paru absente de sa propre entreprise, et permet, nous semble-t-il, d'eclairer certaines tensions reperables en son sein.

  • Titre traduit

    About common sens and logos in heidegger's reading of heraclite and nietzsche


  • Résumé

    The thought in heraclite's, nietzsche's and heidegger's works aims, not to determine being but to comprehend it. This these is about human's relation to being, before the distinction between objective and subjective reality. We have tried to establish a dialogue between the three thinkers, according to this outlook, which heidegger calls "the other thought". Heidegger takes heraclite's and nietzsche's writings as steps in the development of occidental thought ; we have taken them as steps in the progress of his own thought. The reading of these writings through heidegger's work enables us to discover a part of "unthinking". Heidegger takes the inaugural occidental thought as a physical nihilisation and we have taken it as a logical nihilisation which can be imputed to the determining finality of this thought. Heidegger insists on this occidental determining outlook, but it seems to persist in his own research, where it generates ambiguities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 515 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 165 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.