Le financement des retraites : incidence redistributive de la transition vers un système par capitalisation

par Pascal Belan

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Michel.

Soutenue en 1997

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    Face au vieillissement démographique et au déclin de la croissance de la productivité, certains préconisent le développement de retraites financées par capitalisation. On avance souvent l'argument suivant. Le système par répartition diminue l'épargne nationale et introduit des distorsions dans l'arbitrage individuel entre consommation et offre de travail. Ainsi, le passage à un régime par capitalisation individualise, s'il encourage l'épargne et réduit les distorsions, constituerait une amélioration au sens de pareto. Nous étudions les conséquences d'une telle reforme dans le modèle à générations imbriquées, tant du point de vue intergénérationnel qu'intragénérationnel. Le premier chapitre est consacre a l'étude de l'optimum social utilitariste et des transferts nécessaires à sa décentralisation. Le chapitre 2 présente une justification d'un système mixte comprenant un premier pilier par répartition redistributif et un second pilier par capitalisation individualise. Dans le chapitre 3, nous énonçons des conditions d'équivalence entre répartition et capitalisation lorsque l'offre de travail est inélastique et nous identifions les cas dans lesquels il n'existe pas de transition pareto-améliorante. Le chapitre 4 présente deux modèles ou une telle politique existe ; un modèle avec offre de travail élastique, ou le mode de calcul des pensions du système par répartition n'est pas actuariel ; et un modèle de croissance endogène avec externalité du stock de capital agrégé sur la production. Mais, dans les deux cas, si les agents sont hétérogènes, la transition peut pénaliser les bas revenus. Ainsi, dans le chapitre 5, nous étudions les conditions sous lesquelles l'équilibre avec répartition est un optimum de second rang. En outre, avec un critère utilitariste, un système par répartition redistributif peut être optimal. Le choix des caractéristiques du système de retraite devient un problème de justice intergénérationnelle et intragénérationnelle.

  • Titre traduit

    Pensions financing : redistributive incidence of a reform towards a fully-funded system


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (347 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 141 références

Où se trouve cette thèse ?