Hétérogéneité et interactions sur un marché décentralisé : le cas des taux de change

par Pierre Laurent

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de André Cartapanis.

Soutenue en 1997

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    Cette thèse part du constat de l'échec empirique des modèles traditionnels de détermination des taux de change : ces derniers expliquent mal l'évolution des devises à court terme. Son objet est de s'attacher à comprendre la dynamique et les ajustements de ce marché fortement spéculatif, et de montrer l'importance de l'organisation des échanges dans la trajectoire des cours. L'apport de cette thèse réside principalement dans l'exploration de formalisations alternativesàa celles de la microéconomie conventionnelle, mal adaptée pour comprendre les dynamiques des taux de changes à court terme. De ce fait, on étudie des dynamiques de prix dans une organisation de marché où les échanges sont décentralisés, au sein de laquelle interagissent des agents hétérogènes à la rationalité imparfaite. Les façons de formaliser les comportements hétérogènes et les processus d'interactions font l'objet d'une analyse spécifique. Trois modèles sont développés dans ce travail. Ils s'appuient sur une analyse des comportements hétérogènes en interactions dans un cadre d'échanges décentralisés. Le premier modèle utilise les processus d'urne de Polya, qui peuvent décrire de façon sommaire des mécanismes de contagion. Le contexte fortement spéculatif du marché des changes est propice à des comportements mimétiques. Le second modèle met en évidence des trajectoires chaotiques qui peuvent apparaître dans l'évolution des taux de changes lorsque le poids de comportements hétérogènes est une variable endogène. La dernière application considère un processus d'interactions entre les agents, qui intègre des éléments stochastiques. Ces modèles mettent en évidence le poids des éléments endogènes dans le fonctionnement d'un marché décentralisé, tel que le marché des changes. De nombreuses anomalies dans la dynamique des cours peuvent trouver leur origine dans des comportements hétérogènes. Les interactions entre les agents favorisent les stratégies d'imitation et les phénomènes de déconnexion des ancrages économiques fondamentaux


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (320 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 215 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Th.592
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.