L'os coxal des hominides fossiles

par François Marchal

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Henry de Lumley.

Soutenue en 1997

à Aix Marseille 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La morphologie de l'os coxal des hominides, fossiles et actuels, est unique. Le but de cette etude est d'essayer de mieux la comprendre en considerant le plus grand nombre de fossiles possible et en utilisant une technique permettant d'obtenir une quantification des formes. Une description minutieuse de nombreux fossiles a permis de retenir des caracteres morphologiques evolutivement significatifs. Apres tests de fiabilite, un systeme de codage permet l'elaboration d'une synthese de la morphologie des os coxaux fossiles. En est extrait un tableau synoptique traduisant les particularites de chaque groupe qui font de l'os coxal un important element de diagnostic taxonomique. L'application de concepts de la morphologie mathematique permet de decrire quantitativement et objectivement la forme des differentes parties de l'os coxal. Pour chacune des zones retenues, des parametres de taille et de conformation sont calcules. Les grandes differences entre les os coxaux d'hommes et de grands singes sont retrouvees et parfois precisees, tout comme l'existence d'une allometrie de taille chez les grands singes. Il est montre que le dimorphisme sexuel intervient selon deux modes radicalement differents chez les hommes et les gorilles. Les schemas de croissance different nettement entre les hommes et les grands singes (crete iliaque, position de la partie posterieure de l'aile. . . ). Enfin, d'importantes differences separent les genres australopithecus et homo. Une grande homogeneite de forme est attestee pour l'os coxal d'homo depuis au moins 2 ma. Les particularites intrageneriques separent surtout homo sapiens des formes erectus et neandertaliennes, tres semblables entre elles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL., 314 P.
  • Annexes : 284 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.