Contribution à l'étude fonctionnelle de la protéine hnRNP K chez Drosophila melonogaster

par Bernard Charroux

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et microbiologie

Sous la direction de Christine Vola.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail presente dans ce memoire concerne la caracterisation moleculaire et fonctionnelle d'un nouveau gene de drosophila melanogaster, essentiel au developpement correct des appendices de la mouche, le gene twisted leg (twl). Ce gene code pour une proteine presentant de fortes homologies avec les proteines hnrnp k de vertebres. La proteine twl est detectee tout au long du developpement dans le noyau des cellules, a l'exception des cellules polaires ou elle est localisee dans le cytoplasme. Les mutations perte de fonction du gene twl revelent que ce gene est necessaire, mais non essentiel, a l'embryogenese normale. En revanche, la fonction twl#+ est critique pour le developpement correct des appendices adultes. En son absence, ces structures, ainsi que les disques imaginaux dont elles derivent, ont une taille reduite resultant d'un defaut de divisions cellulaires. Des transgenes exprimant la proteine hnrnp k de drosophile ou humaine sont capables de sauver le phenotype d'un mutant hypomorphe de twl, montrant la similarite fonctionnelle de ces deux proteines in vivo. De plus, les mutations twl interagissent genetiquement avec des mutations de deux genes importants pour la progression du cycle cellulaire, de2f et dmcdc2c. Ces resultats montrent que la proliferation des cellules imaginales est particulierement sensible a l'absence de la proteine twl. Dans la deuxieme partie du travail nous avons etudie les effets de la surexpression dans les disques imaginaux de la proteine twl de drosophile et de son homologue hnrnp k humain. Dans les regions des disques ou ces proteines sont surexprimees, on observe une mort cellulaire intense qui se traduit par l'absence des structures epidermiques adultes correspondantes. La surexpression de la proteine antiapoptotique p35 du baculovirus supprime le phenotype lie a la surexpression de twl, montrant qu'un exces de proteine hnrnp k induit principalement une mort cellulaire par apoptose. Dans ces experiences, nous avons mis en evidence une regulation negative de l'expression du gene twl endogene par la proteine hnrnp k humaine, suggerant qu'il doit exister un mecanisme d'auto-regulation negative qui controle la quantite de proteine hnrnp k synthetisee.

  • Titre traduit

    The in vivo role of the Drosophila HnRNP K protein


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (205 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 144-169

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L28290
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.