Le corps du comédien : ses traitements et ses fonctions dans l'expérience théâtrale

par Louis Dieuzayde

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Marie-Claude Taranger.

Soutenue en 1997

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail vise un premier discernement d'une articulation fondatrice de la pratique theatrale : celle du corps et de la parole dans le travail du comedien. Au moment ou ce travail est actualise sous le regard et dans l'entendement du spectateur. Il s'agit de discerner ce que rencontre le comedien dans l'exercice de sa demarche et ce qu'il a a mettre en oeuvre afin de s'engager dans une direction veritablement theatrale (traitement de certains noeuds inscrits entre les hommes, fonction d'enonciation qui le pose comme sujet d'une parole questionnante). Trois points de problematisation actuels sont determinants : la tension entre "spectacle" et "theatre", la meconnaissance de la fonction du langage, le noeud entre la dimension du poetique et celle du politique. 1e partie : nous nous efforcons de cerner les principaux elements de structure de l'articulation corps/parole sur le plan du travail du comedien, et sur celui de l'experience du spectateur, dans la mesure ou il est amene a assister a la presentification de ce travail. Chap. I: il s'agit d'operer une fragmentation de ce point de nouage que constitue le corps du comedien, en trois registres fondamentaux l'image du corps, la symbolisation et le reel du corps. Chap. Ii: a travers une problematisation de l'experience theatrale et de son potentiel d'enseignement, notre interrogation met l'accent sur les dimensions de l'entendement et du regard. L'objectif est de dechiffrer ce qui est en jeu dans ce qui est couramment appele "la presence" du comedien, d'apprehender le deplacement qu'elle necessite vers un au-dela de l'instance fascinatoire de l'image du corps. 2e partie : elle consiste en une mise en lecture de deux experiences theatrales, a travers le decryptage de deux mises en scene et de leur rencontre par un spectateur chap. I: "mademoiselle julie" d'august strindberg, mis en scene par matthias langhoff, 1989. A travers l'examen de la materialite scenique, du gestus, et du travail de la langue de strindberg, l'enjeu est de cerner comment certains moments de ce spectacle elaborent une mise en lecture concernant la problematique de l'alienation et celle de la pulsion de destruction en interrogeant la parole et ses effets. Chap. Ii: "je suis" ecrit et mis en scene par valere novarina 1990. Nous essayons de lire en ce spectacle l'assujettissement de l'homme a la parole. Assujettissement que novarina parait traite

  • Titre traduit

    The actor's body : its treatments and its functions in theatrical experience


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (443 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.