Bio-écologie de 2 espèces de puces, Spilopsyllus cuniculi (Dale, 1878) et Xenopsylla cunicularis (Smit, 1957), ectoparasites spécifiques d'Oryctolagus cuniculus (Linné, 1758). Applications à la mise au point de leur élevage et d'une méthode de lâcher sur le terrain

par Anne Vallier

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de NICOLE BALAGUER.

Soutenue en 1997

à Aix-Marseille 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le cadre de la lutte biologique contre la myxomatose par vaccination du lapin de garenne, oryctolagus cuniculus (l. ), a l'aide d'un insecte vecteur de vaccin, les caracteristiques biologiques, ecologiques et comportementales de deux especes de puces (siphonaptera), spilopsyllus cuniculi dale (pulicidae : spilopsyllinae) et xenopsylla cunicularis smit (pulicidae : xenopsyllinae), sont etudiees. La duree de developpement des stades preimaginaux et la longevite de x. Cunicularis sont precisees en fonction de la temperature et de l'humidite relative, et confirment l'adaptation de cette espece aux climats chauds et secs. Dans nos conditions experimentales, la densite larvaire et la granulometrie du substrat ne perturbent pas le developpement de x. Cunicularis. Par contre, la qualite de l'alimentation joue un role determinant. Les femelles, qui representent 52% de la population, se developpent plus vite que les males et l'emergence des sexes est totalement separee. En absence d'hote, les males ont une longevite superieure a celle des femelles. La maturation sexuelle de ces dernieres dure 3 jours a 23c et s'effectue sur le lapin. La quantite de cocons produite (en cage d'elevage) est de 68 cocons par femelle en 2 semaines. L'examen des parametres intervenant dans l'elevage de chaque espece met en evidence l'importance du comportement et de la physiologie de l'hote sur le rendement de la production. Des cages et des eclosoirs ont ete specifiquement concus et adaptes a chaque elevage en fonction du comportement du lapin et des insectes. L'ensemble des ameliorations apportees ont permis de reduire le temps de manipulation et d'augmenter le rendement. Il est de 10 000 adultes par semaine et par lapin pour x. Cunicularis, et de 12 000 par lapine et par mois pour s. Cuniculi. L'etude du comportement de recherche de l'hote lors de lachers experimentaux a mis en evidence la rapidite avec laquelle les puces trouvent leur hote (moins de 24 heures pour 70% des puces recuperees). Les lachers de puces doivent etre effectues en dispersant les insectes sur les zones de passage des lapins, de maniere a favoriser le contact hote-parasite et assurer une bonne repartition des puces au sein de la population d'o. Cuniculus. L'impact negatif des temperatures elevees et des faibles humidites sur la quantite de puces recuperees a egalement ete releve.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 160 f.-[annexes non numérotées]; 30 cm
  • Annexes : Bibliogr.: f. 159-170

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.